Laboratoire de physiologie de l’exercice et de santé cardiovasculaire

Le Laboratoire de physiologie de l’exercice et de santé cardiovasculaire effectue des études cliniques sur les humains dans divers domaines, à savoir les sciences de l’activité physique, la réadaptation cardiovasculaire, la prévention et la réadaptation cardiaques et la santé des femmes. Son programme de recherche vise à :

  • comprendre le rôle que l’entraînement physique joue dans la prise en charge de la maladie cardiovasculaire;
  • trouver des moyens valables et pratiques de prescrire et de surveiller un entraînement physique;
  • déterminer l’incidence qu’a, sur la santé cardiovasculaire des femmes, le fait qu’elles ont encore leurs règles ou non;
  • concevoir et mettre à l’essai des interventions sur le lieu de travail susceptibles d’améliorer la santé cardiovasculaire. 
Personnel 

Current Team Members

Daniele ChiricoDaniele Chirico, PhD, Postdoctoral Research Fellow

Dr. Chirico received his Honours Bachelor of Kinesiology from McMaster University in 2008, and completed his MSc and PhD in Health Biosciences at Brock University in 2015. His research examined the impact of growth and maturation on cardiovascular development in children and adolescents, as well as the impact of early exposure to cardiovascular disease risk factors on cardiovascular development. His research specializations include autonomic cardiac control and blood pressure regulation (heart rate variability and baroreflex function), arterial stiffness, and left ventricular structure and function. During his time at Brock University, Daniele worked as a supervisor at the Brock-Niagara Centre for Health and Well-Being’s Heart Strong cardiac rehabilitation program supervising exercise rehabilitation for cardiac patients. He also served as a sessional instructor in the Department of Health Sciences, at Brock University. Daniele began a Postdoctoral Fellowship in the Department of Family Medicine at McMaster University in July 2015, examining the relationships between physical activity and fitness, cardiovascular regulation, and neurocognitive functioning in young children with developmental disabilities. Daniele’s current research focuses on the use of exercise as a strategy for cardiovascular disease prevention and rehabilitation, with a particular interest in how cardiovascular function influences neurocognitive function and mental health.

Tasuku TeradaTasuku Terada, Ph.D., Bouriser de recherche postdoctorale

M. Terada a obtenu son doctorat en physiologie de l’exercice à l’Université de l’Alberta. Dans sa thèse, M. Terada s’intéressait principalement à l’efficacité des différents protocoles d’activité physique pour l’amélioration de la santé cardiovasculaire, de la composition corporelle et du métabolisme des glucides des personnes atteintes du diabète de type 2. Il a étudié différentes approches pour optimiser la valeur de l’exercice à ces fins, y compris l’exercice à intervalles de haute intensité, et l’exercice pendant le jeune. Après avoir terminé son doctorat, à titre de boursier de recherche postdoctoral, il a travaillé étroitement avec le groupe de soins bariatriques et le groupe de recherche en réadaptation menée par une équipe de recherche multidisciplinaire. Grâce à cette expérience, il a voulu mieux comprendre les impacts de l’obésité chez les patients qui subissent un traitement des artères coronaires. Il s’est intéressé dans un phénotype unique d’obésité lié à l’âge ou de dépendance à la sédentarité caractérisée par la coexistence d’une faible masse musculaire et d’une masse grasse importante (obésité sarcopénique). Ses recherches futures exploreront le rôle de l’exercice pour contrecarrer le développement ou la progression de maladies chroniques, dont l’obésité, le diabète et les risques associés à ces maladies.

Kimberley WayKimberley Way, Boursière de recherche postdoctorale

Kim a reçu son diplôme de baccalauréat en sciences de l’activité physique de l’Australian Catholic University, en 2010 et son diplôme de maîtrise en physiologie de l’activité physique à l’Université de Sydney en 2012. Elle a ensuite obtenu l’accréditation de physiologiste et de spécialiste de l’activité physique. Elle est membre d’Exercise and Sports Science Australia (ESSA).

Kim a obtenu une riche expérience clinique dans les centres de réadaptation cardiaques de la Sutherland Hospital, à Sydney, en Australie. Elle est également chercheuse, ayant obtenu son doctorat de l’Université de Sydney en 2018. Dans ses travaux de thèse, elle analysait l’effet de différentes stratégies d’exercices aérobiques (surtout les exercices de haute intensité par intervalles) sur la santé cardiovasculaire des personnes atteintes de diabète.

Ses recherches sont principalement centrées sur la rigidité artérielle, sur les réponses hémodynamiques centrales et périphériques et sur la gestion des facteurs de risques des maladies cardiovasculaires chez les diabétiques. Lorsqu’elle était doctorante, elle a travaillé en étroite collaboration avec des chercheurs et cliniciens de la Boden Institute of Obesity, Nutrition, Exercise and Eating Disorders et a participé à la supervision de séances d’exercices, animant des séances de formation avec des diabétiques de type 1 et 2 et des personnes atteintes de prédiabète. De plus, Kim a obtenu une riche expérience d’enseignement et a donné des cours à l’Université de Sydney, à l’Australian Catholic University et à la Charles Sturt University.

Les recherches de Kim à l’Institut de cardiologie visent à mieux comprendre la prévalence et l’évaluation des stratégies utilisées présentement dans les milieux cliniques pour la gestion des facteurs de risques des maladies cardiovasculaires chez les personnes atteintes de fibrillation auriculaire. Dans l’avenir, elle effectuera des recherches sur l’efficacité des modalités d’exercices à haute intensité (aérobiques, résistance) pour améliorer la santé cardiométabolique des patients dans le contexte d’une participation à un programme de réadaptation cardiaque, ainsi que sur la prévalence du diabète et du prédiabète non diagnostiqué chez les patients qui ont été aiguillés vers un programme de réadaptation cardiaque.

Kyle ScottKyle Scott, M. Sc., doctorant

Kyle est un doctorant à l’École d’activité physique, sous la supervision de Kristi Adamo et de Jennifer Reed. Auparavant, Kyle a obtenu une maîtrise en physiologie musculaire de l’Université d’Ottawa sous la supervision de Jean-Marc Renaud. Il s’intéressait au rôle des canaux KATP dans la bioénergétique musculaire en état de fatigue. Il a obtenu son baccalauréat en activité physique de l’Université de Guelph. Kyle enseigne à l’École de santé du Collège Algonquin. Il aime jouer au hockey, la randonnée et le golf.

Matheus MisturaMatheus Mistura, MSc, Clinical Research Coordinator

Matheus received his MSc in Kinesiology from the University of Victoria. His research focused on Nudge based approaches and food choices. Matheus was also involved in the Eat, Play, Live: A population intervention to promote nutrition guideline implementation in recreation facilities across three Canadian provinces. Matheus enjoys working in a research environment and learning from different areas.

Prior to starting graduate school, Matheus worked as a registered nutritionist in Brazil for 3 years, working with athletes of different modalities. When not at work, he enjoys going to the gym, spending time with family and friends and hiking.

Harleen HansHarleen Hans, B. Sc., R.Kin., coordonnatrice de la recherche clinique

Harleen a obtenu son baccalauréat en activité physique de l’Université d’Ottawa. Après avoir fait son stage d’un an sous la supervision de Jennifer Reed, Harleen a continué à travailler dans l’étude Opportunity et dans d’autres essais cliniques. Elle aime aller au gym, danser et passer du temps en famille. Harleen saisit toutes les occasions d’aider les autres et est fort excitée de continuer à travailler au sein de l’équipe.

Brenna CzajkowskiBrenna Czajkowski, adjointe de recherche

Brenna est étudiante de troisième année en sciences de la santé à l’Université d’Ottawa. Elle fait du bénévolat dans l’équipe de Jennifer Reed depuis juin 2015 et souhaite entreprendre des études de deuxième cycle dans les prochaines années. Elle a travaillé à l’étude sur le personnel infirmier de Champlain, l’étude OPPORTUNITY, BEST et CRX Modalities. Brenna espère d’approfondir les recherches en santé publique et sur la santé cardiaque des femmes. Elle aime jouer au volleyball, faire du bénévolat à l’Université d’Ottawa et voyager.

Sol Vidal Almela, MSc (PhD Candidate)Sol Vidal Almela, M.Sc. (doctorante)

Sol Vidal Almela est doctorante à l’École des sciences de l’activité physique de l’Université d’Ottawa. Elle travaille sous la supervision de Jennifer Reed et du Dr Denis Prud’homme.

Sol a obtenu son baccalauréat en sciences de l’activité physique et des sports de l’Université de Valence. Elle a ensuite obtenu sa maîtrise en physiologie de l’exercice clinique à l’Université de Liverpool John Moores.

Elle a adoré travailler dans un milieu clinique de réadaptation cardiaque. Après avoir travaillé en promotion de la santé pour encourager les gens à adopter des styles de vie sains, elle a décidé de se consacrer aux études et à la recherche.

Elle s’intéresse particulièrement à la santé cardiaque des femmes et espère mieux comprendre comment les aider à réduire les facteurs de risque associés aux maladies cardiovasculaires. En dehors des classes, elle est très emballée à l’idée de faire du patin sur la patinoire du Canal Rideau.

Collaborating Investigators

Sherry Grace, PhD (York University, Canada)
Jenna Gibbs, PhD (University of Waterloo, Canada)
Billy Sperlich, PhD (University of Wuerzburg, Germany)

Partager