Le Dr Michel Le May est le lauréat 2017 du Prix Robert Roberts pour l’excellence en recherche

Le Dr Michel Le May (à gauche) reçoit le prix Robert Roberts à la Journée de la recherche du Dr Peter Liu, Directeur scientifique à l’ICUO
Le Dr Michel Le May (à gauche) reçoit le prix Robert Roberts à la Journée de la recherche du Dr Peter Liu, Directeur scientifique à l’ICUO

Nous sommes très heureux d’annoncer que le Dr Michel Le May est le lauréat 2017 du Prix Robert Roberts pour l’excellence en recherche.

Le Dr Le May s’est vu remettre ce prix pour une étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiology - Cardiovascular Intervention. L’étude visait à évaluer l’efficacité et l’innocuité de l’intervention pharmacoinvasive comparativement à celles de l’intervention coronarienne percutanée (ICP) primaire dans les cas d’infarctus du myocarde avec élévation du segment ST (STEMI). L’ICP primaire est la technique de reperfusion de choix après une crise cardiaque. Toutefois, en région rurale, lorsqu’on ne peut accéder rapidement à un hôpital qui offre l’ICP, on utilise couramment l’intervention pharmacoinvasive.

L’étude compare les résultats cliniques du traitement pharmacoinvasif à ceux de l’ICP. Il a été établi que l’efficacité de l’intervention pharmacoinvasive, quand on tient compte du taux de mortalité, de récurrence et d’AVC, est similaire à celle de l’ICP. Toutefois, l’intervention pharmacoinvasive est aussi associée à des saignements plus abondants. 

À partir de ces résultats, le Dr Le May et son équipe ont conclu que l’ICP primaire demeure la meilleure technique de reperfusion lorsqu’elle est effectuée à l’intérieur d’un délai raisonnable. L’étude a démontré qu’un programme STEMI régional (comme celui de l’ICUO) qui utilise l’une ou l’autre des deux techniques de reperfusion selon la distance qui sépare le patient d’un l’hôpital qui offre l’ICP, est sécuritaire et efficace. Ces résultats sont encourageants pour les centres qui ne bénéficient pas d’un accès rapide à l’ICP.

Partager