Peter Liu, MD et Katey Rayner, PhD reçoivent des subventions de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC

La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC (FMCA) octroie des subventions nationales accordées par des comités formés de pairs à des chercheurs de l’Institut de cardiologie! La chercheuse Katey Rayner et le Dr Peter Liu ont reçu ces subventions de fonctionnement pour leurs nouvelles recherches importantes visant à améliorer la santé cardiovasculaire de la population canadienne. Félicitations à nos deux chercheurs!

Dr. Peter Liu, Chief Scientific Officer, VP Research, and Clinician Scientist, University of Ottawa Heart Institute

Projet : Exosomal Troponin in Heart Failure – A Biomarker and A Biomodulator?
Dirigé par : Peter Liu, M.D.

Les crises cardiaques et l’insuffisance cardiaque sont les maladies cardiovasculaires les plus courantes et les plus dévastatrices. Chaque année, plus de 75 000 personnes au Canada reçoivent un premier diagnostic de crise cardiaque. Ce diagnostic repose essentiellement sur un test sanguin visant à détecter la pénétration d’une protéine provenant de cellules cardiaques dans le sang, le « test troponine ».

L’insuffisance cardiaque, quant à elle, est provoquée par une modification de la forme et de la fonction du cœur causée par des lésions antérieures, ce qui affaiblit la fonction cardiaque. Plus de 600 000 Canadiens et Canadiennes sont atteints d’insuffisance cardiaque, la maladie cardiaque chronique dont la prévalence augmente le plus rapidement, et de laquelle une personne sur cinq mourra dans l’année suivant le diagnostic.

Grâce aux avancées technologiques et au « test troponine » amélioré récemment mis en marché partout dans le monde qui permet un meilleur diagnostic des crises cardiaques, nous sommes maintenant en présence d’un nouveau problème. Le nouveau test troponine super sensible permet en effet de diagnostiquer une petite crise cardiaque dans les trois heures suivant la crise. Or, plus de 90 % des patients souffrant d’insuffisance cardiaque obtiennent un test troponine positif selon ce nouvel outil, ce qui pourrait facilement être diagnostiqué à tort comme une crise cardiaque. Il y a maintenant une confusion potentielle de diagnostic.

Le Dr Liu et son équipe ont reçu une subvention de la FMCA pour trouver une solution à ce nouveau problème. L’équipe a déjà découvert que la troponine libérée dans les cas d’insuffisance cardiaque se trouvait souvent dans de petits complexes membranaires appelés « exosomes » (à la différence de la troponine libérée lors d’une crise cardiaque, qui flotte librement dans le sang). Elle a également déterminé que dans les cas d’insuffisance cardiaque, lorsque la forme du cœur change, la troponine est libérée en abondance dans ces exosomes. Dans le cadre de ce projet, l’équipe cherchera à déterminer les facteurs qui déclenchent la libération de ces complexes de troponine par les cellules cardiaques, à évaluer les types de forces qui modifient la forme du cœur et leurs effets sur les cellules cardiaques et, surtout, à déterminer la quantité relative de troponine « exosomale » par rapport à la troponine qui circule librement dans le sang lors d’une crise cardiaque. L’équipe évaluera également la fonction biologique des complexes de troponine pour mieux comprendre les interactions entre la forme et la fonction cardiaques. Les résultats devraient générer de nouvelles informations intéressantes sur l’insuffisance cardiaque et, potentiellement, mener à une toute nouvelle façon de distinguer une crise cardiaque d’une insuffisance cardiaque.

Dr. Katey Rayner, Scientist, University of Ottawa Heart Institute

Projet : Balance of inflammatory cell death and resolution pathways in atherosclerosis

Dirigé par : Katey Rayner, Ph.D.

L’athérosclérose est une maladie causée par l’accumulation de plaque (lésion athéroscléreuse) dans les artères, qui provoque une obstruction. Pour provoquer la régression des lésions athéroscléreuses, il faut réparer et remodeler les tissus, ce qui nécessite le recours à des mécanismes anti-inflammatoires et réparateurs.

La Dre Rayner et son équipe ont reçu une subvention de recherche de la FMCA afin de trouver de nouveaux moyens de réduire l’inflammation de la plaque d’athérosclérose et de favoriser la régression des lésions en ciblant les mécanismes de mort cellulaire. La mort cellulaire se produit de différentes manières dans l’organisme, l’une d’entre elles étant la « nécroptose », qui provoque l’explosion des cellules et la libération d’un contenu toxique dans la région environnante. L’équipe de Mme Rayner a déjà montré que la nécroptose se produisait dans les artères coronaires chez les patients atteints d’athérosclérose grave. Elle a également montré que la nécroptose provoquait chez les souris de l’inflammation et une augmentation de la taille des lésions dans les artères. Dans le cadre de ce projet, l’équipe examinera comment les « médiateurs lipidiques pro-résolution », type de gras pouvant atténuer l’inflammation et favoriser la réparation des tissus, réduit la mort cellulaire nécrotique chez des souris génétiquement prédisposées au développement de l’athérosclérose. L’équipe vise également à décrire le rôle des microARN dans le mécanisme de la nécroptose afin de comprendre leurs effets sur la viabilité cellulaire et l’inflammation. L’objectif consiste à trouver des moyens de désactiver la nécroptose afin de réduire l’inflammation et la progression de la plaque, en vue de mettre au point de nouveaux traitements de l’athérosclérose impliquant des lipides pro-résolution ou des micro-ARN, ou de nouveaux tests diagnostiques permettant de mieux prédire la maladie et de déterminer qui bénéficierait le plus d’un traitement anti-inflammatoire puissant.

Partager