Un nouveau protocole d'intervention permet de diviser par quatre le taux e mortalité chez les patients ¨¤ haut risque qui sont victimes d'une crise cardiaque

Partager