Une étude de l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa révèle qu'un antiagrégant plaquettaire d'usage courant n'améliore pas les résultats pour les patients et augmente le risque de saignement

Partager