Au sujet de l’hypothermie thérapeutique

L’hypothermie thérapeutique est un élément important du traitement des victimes d’arrêt cardiaque qui se trouvent dans un état comateux – c’est-à-dire des patients dont le coeur a cessé de battre avant d’être redémarré grâce à des techniques avancées, et chez qui la réponse après la réanimation demeure minimale ou inexistante. Le traitement prévoit l’abaissement de la température du patient à 33 °C et un réchauffement progressif jusqu’au rétablissement de la température normale (37 °C). En général, la durée de ce traitement est d’environ 72 heures. Il a été démontré que l’hypothermie, en protégeant le cerveau et les autres organes vitaux, améliore les résultats neurologiques et accroît la
survie après un arrêt cardiaque.

 

Arrêt cardiaque et lésions cérébrales

Un arrêt cardiaque peut interrompre l’oxygénation du cerveau. Lorsque le cerveau est privé d’oxygène au-delà de quelques minutes, il peut subir des lésions à l’origine d’effets secondaires graves, comme des changements du comportement ou des habiletés motrices. Lorsque la privation d’oxygène est légère, les symptômes peuvent apparaître lentement; si elle est plus grave, les changements peuvent être rapides.

Le rétablissement après des lésions cérébrales est un processus parfois long qui peut représenter un défi important. Si un membre de votre famille a subi des lésions cérébrales, vous pouvez jouer un rôle important dans sa convalescence. Il est important de se rappeler que chaque victime de lésions cérébrales récupère à son propre rythme.