Gérer la redistribution des rôles

L’état de santé de votre proche entraînera peut-être une redistribution des rôles dans la famille. Pour une adaptation réussie, vous devrez peut-être changer vos façons de faire. Par exemple :

  • Partagez les tâches entre les membres de la famille;
  • Si la personne qui a subi des lésions cérébrales n’est plus en mesure de jouer son rôle habituel, chaque membre de la famille devra apporter sa contribution pour remplir ce rôle le mieux possible. Cela permettra à la famille de s’adapter aux réalités quotidiennes;
  • Ne mettez pas votre santé physique et mentale en péril. Si vous ne faites pas attention à vous, vous pourriez vous sentir émotionnellement submergé par l’incertitude entourant votre avenir;
  • Investissez-vous à l’extérieur de votre foyer. Les loisirs, un passe-temps et vos amis peuvent vous procurer l’équilibre dont vous avez besoin dans votre vie;
  • Obtenez de l’aide et du soutien. Si vous avez besoin d’assistance pour vous adapter à tous les changements liés à la situation de votre proche, communiquez avec le travailleur social de l’hôpital. Vous pouvez aussi vous confier à d’autres membres de votre famille, à un ami proche, à un chef religieux ou à un autre membre du personnel de l’hôpital. La redistribution des rôles
  • dans la famille peut être source de stress, tant sur le plan physique qu’émotionnel;
  • Certains changements sont temporaires, alors que d’autres deviendront permanents;
  • Si vous pensez avoir besoin de soins à domicile, communiquez avec un travailleur social pour obtenir une liste de fournisseurs;
  • Acceptez toute l’aide que vous pouvez obtenir.

Pour réduire l’anxiété

Voici quelques conseils pour diminuer votre anxiété pendant l’hospitalisation de votre proche :

  • Posez des questions et exprimez vos préoccupations à l’équipe de soins. Essayez de tirer profit au maximum des rencontres entre la famille et l’équipe de soins. Notez vos questions par écrit avant les rencontres pour être bien préparé;
  • N’oubliez pas que vous faites partie intégrante de l’équipe, parce que vous êtes la personne qui connaît le mieux le patient;
  • Si possible, accompagnez votre proche à ses séances de thérapie. Vous comprendrez mieux les problèmes liés à sa situation et les solutions proposées;
  • Participez à des sorties et à des activités spéciales.

Lisez sur le sujet pour être bien informé. Les ressources suivantes pourraient vous être utiles.