Erin Mulvihill et Wenbin Liang reçoivent le Prix de chercheur en début de carrière des IRSC

Félicitations

Deux chercheurs de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa ont récemment reçu de prestigieux prix des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Erin Mulvihill, Ph.D., et Wenbin Liang, M.D., Ph.D., ont remporté le Prix de chercheur en début de carrière des IRSC, de même que du financement pour poursuivre leurs recherches dans leurs domaines respectifs.

Dr. Rrin Mulvihill
La chercheuse Erin E. Mulvihill, PhD, est la directrice du Laboratoire de recherche sur le métabolisme des substrats énergétiques à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa.

Grâce à ce financement, Erin Mulvihill étudiera les effets directs du récepteur du GLP-1r (glucagon-like peptide-1 (GLP-1r) sur l’entrée des lipides postprandiaux (chylomicrons) dans les chylifères, les capillaires lymphatiques qui absorbent les lipides alimentaires dans les cellules recouvrant l’intérieur de l’intestin.

Cette recherche permettra de clarifier comment le l’activation du GLP-1r régule le niveau de lipides postprandiaux dans la circulation sanguine, et comment il pourrait être ciblé pour permettre d’atténuer les effets des maladies cardiovasculaires et métaboliques (ou améliorer l’absorption des lipides dans le contexte d’un syndrome de malabsorption).

Mme Mulvihill recevra 343 731 $ sur 3 ans pour ce projet, intitulé Post-prandial lipid lowering in T2DM: Investigating the molecular mechanisms of GLP-1 mediated reductions in chylomycron secretion.

 

Dr. Wenbin Liang
Wenbin Liang est chercheur et directeur du Laboratoire d’électrophysiologie cardiaque à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa.

Wenbin Liang étudiera quant à lui les mécanismes sous-jacents des arythmies après une crise cardiaque. Son groupe de recherche a été le premier à démontrer l’expression accrue d’un certain facteur de transcription dans qu’un facteur connu sous le nom de Tbx3, qui s’exprime habituellement dans le nœud sinusal du cœur, s’exprime également dans les cellules musculaires des cavités cardiaques après une crise cardiaque(responsables de pomper le sang) après une crise cardiaque.

Son équipe tentera d’établir si l’inhibition de ce facteur de transcription expression du facteur Tbx3 dans cles cellules  musculaires des cavités cardiaques engendre des propriétés excitomotrices et cause depeut prévenir l’arythmie chez les survivants d’une crise cardiaque. Les résultats de ces travaux pourraient permettre d’élaborer de nouveaux traitements pour améliorer la qualité de vie des survivants et prévenir les décès prématurés. 

Les résultats de ces travaux pourraient permettre d’élaborer de nouveaux traitements pour améliorer la qualité de vie des survivants et prévenir les décès prématurés. Le Dr Liang recevra 345 000 $ sur 3 ans pour ce projet, intitulé Novel mechanisms of ventricular tachyarrhythmias.

Félicitations!

Partager