Les diagnostics tardifs compliquent le traitement de la maladie du coeur chez les femmes davantage que le biais lié au sexe

Une étude vient amenuiser l’importance du biais lié au sexe dans le choix des stratégies chirurgicales cardiaques

CHICAGO, 28 septembre, 2017 - S’il est vrai que les femmes atteintes de maladies cardiaques reçoivent généralement moins souvent des revascularisations complètes avec greffons artériels, ce ne serait pas dû simplement au biais lié au sexe. Des facteurs,  comme le diagnostic tardif des maladies coronariennes chez les femmes, pourraient plutôt expliquer les différences dans les stratégies de traitement adoptées, selon une étude publiée en ligne aujourd’hui dans The Annals of Thoracic Surgery.

Points principaux

  • Le biais lié au sexe n’est pas la raison pourquoi les femmes et les hommes reçoivent différents traitements pour la maladie du coeur.
  • Les diagnostics tardifs font en sorte que les femmes sont traitées alors qu’elles sont plus âgées et qu’elles ont d’autres problèmes de santé.
  • Des tests diagnostiques plus récents pourraient aider les médecins à diagnostiquer la maladie du coeur chez les femmes plus efficacement et plus tôt.

Lire le communiqué »

Partager