Orientation pour une transplantation cardiaque

Vous avez été adressé pour une transplantation cardiaque parce que votre médecin juge que votre insuffisance cardiaque ne peut plus être maîtrisée par les médicaments ou les autres traitements standards (p. ex., dispositif cardiaque implantable).

L’insuffisance cardiaque peut avoir différentes causes :

  • Maladie coronarienne (artères bloquées)
  • Maladie héréditaire
  • Cardiopathie congénitale
  • Hypertension artérielle
  • Infection virale
  • Intoxication médicamenteuse
  • Alcoolisme
  • Grossesse

Évaluation de l’admissibilité

Vous subirez une série d’examens pour déterminer si vous êtes admissible à la transplantation cardiaque. 
Cette évaluation vise à établir si :

  • Vous êtes atteint d’une maladie qui constitue une indication de transplantation cardiaque;
  • Vous pourriez bénéficier davantage d’autres options thérapeutiques;
  • Votre état n’est pas assez grave pour justifier une transplantation cardiaque;
  • Votre état est trop altéré pour subir l’opération et les traitements postopératoires;
  • Vous avez un problème médical qui ne permet pas les transplantations d’organes;
  • Vous avez un comportement à risque (usage de tabac, d’alcool ou de drogues) que vous devez abandonner avant d’être accepté pour une transplantation cardiaque;
  • Vous êtes prêt à vous conformer aux exigences requises après une transplantation cardiaque (visites de suivi, prélèvements sanguins et examens fréquents, prise de médicaments);
  • Vous avez la stabilité émotionnelle et le soutien social nécessaires pour faire face à la période d’attente avant la transplantation et à la période de convalescence après la transplantation.

La plupart des patients sont hospitalisés pendant l’évaluation, qui s’étend sur environ sept jours. Vous pourriez subir certains ou tous les examens décrits ci-après.

Des examens complémentaires sont parfois demandés. Si c’est le cas, ils vous seront expliqués.

ANALYSES SANGUINES

Les analyses sanguines comprennent :

  • Électrolytes
  • Hémogramme
  • Fonction rénale
  • Fonction hépatique
  • Hépatite B et C
  • VIH
  • Antigène prostatique spécifique (pour les hommes seulement)
  • Fonction thyroïdienne
  • Bilan viral (cytomégalovirus, virus d’Epstein-Barr, virus T-lymphotrope humain)
  • Toxoplasmose
  • Dépistage d’anticorps
  • Groupe sanguin

EXAMENS DE BASE

  • Analyse d’urine et examen des selles
  • Radiographie pulmonaire
  • Électrocardiographie

EXAMENS CARDIAQUES

Les examens suivants seront aussi effectués :

  • L’échocardiographie est une technique qui utilise les ultrasons pour produire une image du coeur et de ses quatre cavités. Cet examen permet d’évaluer le fonctionnement des valvules et des ventricules gauche et droit, et d’y détecter la présence d’éventuels caillots, lesquels se forment parfois en cas d’insuffisance cardiaque. Ce test ne requiert aucune préparation. On vous demandera de retirer votre haut et de porter une chemise d’hôpital. On placera ensuite des électrodes sur votre poitrine et l’on vous demandera de vous allonger sur le côté gauche. Un gel sera appliqué sur la région de votre coeur avant l’acquisition des images qui sera réalisée à l’aide d’une sonde échographique.
  • La ventriculographie isotopique, ou test MUGA, permet de mesurer avec précision la fonction de pompage de votre ventricule gauche. Pour cet examen, vous recevrez une injection par perfusion intraveineuse; une aiguille sera insérée dans une veine de votre bras. L’indicateur radioactif administré pendant l’examen, en se fixant aux globules rouges circulants, permet d’acquérir, à l’aide d’une caméra, des images des cavités de votre coeur et des vaisseaux sanguins reliés au coeur. Cet examen permet d’évaluer la quantité de sang pompée par le coeur (fraction d’éjection, ou FE) et la vitesse de pompage.
  • Le cathétérisme cardiaque droit est un examen effectué à l’aide d’un écran et de la radiographie; il consiste à introduire un cathéter dans une veine du cou pour le pousser jusqu’au coeur. Le cathéter est ensuite déplacé dans votre coeur et dans les vaisseaux qui alimentent vos poumons. Ce test permet de mesurer les niveaux de pression à l’intérieur de votre coeur et d’évaluer son fonctionnement. L’examen est court et vous pourrez normalement marcher tout de suite après. Toutefois, si le cathéter doit être introduit dans une veine de la jambe, vous devrez rester alité après le test. Les images suivantes montrent l’insertion du cathéter dans le coeur et le chemin qu’il suit ensuite.

[image]

  • Le cathétérisme cardiaque gauche est également effectué à l’aide d’un écran et de la radiographie; il consiste à introduire un cathéter dans une artère au niveau de l’aine pour le pousser jusqu’au coeur. Il sera réalisé si vous n’avez pas subi un tel examen au cours des deux dernières années. On vous injectera un produit de contraste pour visualiser la circulation du sang dans les artères coronaires et détecter toute obstruction éventuelle. Comme cet examen est un peu plus long que le cathétérisme cardiaque droit, vous devrez rester alité pendant environ quatre heures après le test.

[image]

  • L’épreuve d’effort cardiorespiratoire permet d’évaluer le fonctionnement de vos poumons et la fonction de pompage de votre coeur (apport d’oxygène aux muscles) pendant l’effort. Cet examen évalue également l’activité électrique de votre coeur. Une électrocardiographie (ECG) sera effectuée pendant que vous fournissez un effort sur un tapis roulant ou une bicyclette stationnaire. Durant l’examen, vous serez relié à des électrodes qui enregistreront votre rythme cardiaque. Vous respirerez dans un analyseur de gaz respiratoires qui mesurera les échanges gazeux dans vos poumons. Une pince (saturomètre) sera placée sur un de vos doigts pour mesurer votre taux d’oxygène sanguin durant l’effort. On prendra en outre votre tension artérielle et votre pouls à intervalles réguliers.

ANALYSES PAR BALAYAGE ET AUTRES EXAMENS

La tomodensitométrie, ou TDM, est un examen au cours duquel le patient est allongé sur une table d’examen motorisée qui s’insère dans un appareil en forme de beigne, appelé « tomodensitomètre ». Ce test, qui nécessite parfois l’administration d’un produit de contraste au départ, portera sur la région de votre poitrine et de votre abdomen.

Le Doppler carotidien est un examen qui vise à vérifier la présence d’obstructions importantes dans les artères de votre cou. On appliquera un gel sur les côtés gauche et droit de votre cou avant d’acquérir les images à l’aide d’une sonde spéciale.

L’étude du débit sanguin artériel sert à détecter d’éventuelles obstructions dans les vaisseaux sanguins des jambes. Un peu comme pour la prise de la tension artérielle, des brassards seront fixés autour de vos jambes, puis gonflés et dégonflés pour mesurer le débit de sang dans vos artères.

La spirométrie sert à mesurer la fonction pulmonaire. Cet examen sera effectué au besoin; on vous demandera simplement de souffler dans un embout buccal (spiromètre) avant et après l’utilisation d’un inhalateur.

La mesure de la teneur minérale de l’os est une technique radiographique qui permet de mesurer la densité des minéraux (comme le calcium) présents dans les os. Avec l’âge, l’organisme n’absorbe plus le calcium aussi bien qu’avant. La densité de calcium et d’autres minéraux dans nos os tend à diminuer, ce qui les rend plus poreux, à l’image d’une éponge. Les os ainsi fragilisés présentent un risque accru de fracture.

Un test cutané à la tuberculine (TCT) sera effectué si vous présentez un risque de tuberculose en raison de vos antécédents.

Consultations avec d’autres services/spécialités

L’évaluation comprend aussi des consultations avec d’autres professionnels de la santé qui font partie de l’équipe de transplantation cardiaque. Ceux-ci comprennent :

  • Travailleur social. Deux travailleurs sociaux de l’Institut de cardiologie offrent des services aux patients qui subissent une transplantation cardiaque et à leur famille. Ils peuvent vous renseigner sur les sujets suivants :
    • Hébergement temporaire à Ottawa pour vous et votre famille;
    • Prestations d’invalidité et information financière;
    • Ressources et services communautaires pour favoriser l’adoption et le maintien d’un mode de vie sain;
    • Régime d’assurance-médicaments.
  • Diététiste. La diététiste évaluera votre alimentation et vous conseillera sur les choix alimentaires sains pour le coeur.
  • Physiothérapeute. Le physiothérapeute vous parlera de l’activité physique et de l’économie d’énergie chez les personnes atteintes d’insuffisance cardiaque et discutera du programme d’exercices recommandé après votre transplantation.

Des spécialistes d’autres domaines pourraient être consultés au besoin :

  • Électrophysiologie
  • Endocrinologie
  • Gastroentérologie
  • Hématologie
  • Maladies infectieuses
  • Psychiatrie
  • Pneumologie

L’information recueillie pendant l’évaluation sera présentée à une équipe composée de cardiologues, de chirurgiens cardiologues et d’autres spécialistes, de travailleurs sociaux, de physiothérapeutes, de diététistes et d’une infirmière de pratique avancée. Les résultats de vos examens, l’information obtenue lors des consultations ainsi que vos antécédents médicaux et sociaux seront passés en revue pour déterminer si vous êtes en mesure de survivre à une transplantation cardiaque et de vous soumettre au suivi médical continu qui sera requis pour rester en santé.

La décision de l’équipe vous sera communiquée par votre cardiologue.

S’il est jugé que vous n’êtes pas admissible à la transplantation, vous continuerez d’être suivi par votre cardiologue.

S’il est jugé que vous êtes admissible à la transplantation, l’infirmière de pratique avancée de l’équipe de transplantation cardiaque vous rencontrera avec votre famille pour vous expliquer ce qui vous attend. Transplantation cardiaque – Guide à l’intention des patients et des familles est un outil de référence précieux qui vous accompagnera tout au long de votre expérience.

Le diagramme ci-dessous résume l’expérience de transplantation et fournit un échéancier pour chaque étape.

Sommaire du processus

[image]