Complications associées à la fibrillation auriculaire

Si elle n’est pas traitée, la fibrillation auriculaire peut entraîner de graves problèmes comme un accident vasculaire cérébral (AVC) ou une insuffisance cardiaque.

Accident vasculaire cérébral

Comme les oreillettes ne peuvent expulser le sang correctement, celui-ci s’y accumule et finit par coaguler. Les contractions irrégulières des oreillettes peuvent déloger les caillots formés, qui migrent alors dans la circulation sanguine.

Si un caillot se rend jusqu’au cerveau, il peut se loger dans un vaisseau sanguin et interrompre l’apport en sang dans cette partie du cerveau, causant un AVC.

Dans de rares cas, ces caillots se logent ailleurs dans le corps et entraînent d’autres complications.

Insuffisance cardiaque

Si la fibrillation auriculaire n’est pas maîtrisée, elle peut affaiblir le coeur et causer une insuffisance cardiaque.

L’insuffisance cardiaque survient lorsque le coeur a du mal à faire circuler le sang, ce qui entraîne une accumulation de liquide. Cet excès de liquide peut faire enfler les chevilles et la partie inférieure des jambes ou entraîner des difficultés respiratoires et une fatigue extrême.

Autres complications

Chez certaines personnes, la fibrillation auriculaire entraîne un épuisement, une faiblesse ou des problèmes respiratoires. Si elle n’est pas maîtrisée, elle peut aussi causer des douleurs à la poitrine, des étourdissements et une fatigue extrême. La fibrillation auriculaire peut en outre être à l’origine d’épisodes de confusion chez les personnes âgées.

Bien qu’ils ne mettent pas la vie en danger, ces symptômes peuvent limiter vos activités de tous les jours et détériorer votre qualité de vie.