Mener une vie saine

Alimentation

Certains aliments peuvent interagir avec des médicaments que vous prenez pour traiter la fibrillation auriculaire. Si vous prenez de la warfarine (CoumadinMD), demandez à votre médecin, diététiste et pharmacien quels sont les aliments à éviter.

Chez certaines personnes, l’alcool peut déclencher un épisode de fibrillation auriculaire. Si cela se produit, il est préférable de limiter leur consommation.

Si vous prenez de la warfarine, consultez le guide sur les anticoagulants pour obtenir plus de renseignements sur les effets de certains aliments sur ce médicament.

10 conseils pour une saine alimentation

Choisir des aliments sains ne devrait pas être compliqué. Voici quelques conseils pour vous mettre sur la bonne voie.

  1. Cuisinez plus souvent à la maison. En cuisinant à la maison, il est plus facile d’éviter les aliments transformés. Un repas à la maison peut être aussisimple que des oeufs brouillés, une rôtie de grains entiers et quelques tranches de tomate et de concombre.
  2. Votre façon de manger est aussi importante que ce que vous mangez. Prenez le temps de savourer le moment des repas et les aliments que vous mangez! Ne faites pas plusieurs choses à la fois. Et évitez les distractions, comme l’ordinateur ou la télévision, pendant les repas. Assoyez-vous et profitez devotre repas à table. Si vous vivez avec d’autres personnes, faites du repas en famille une priorité.
  3. Adoptez une alimentation intuitive. Mangez quand vous avez faim et arrêtez-vous quand vous êtes rassasié. Écoutez votre corps.
  4. Mangez à intervalles réguliers. Déjeuner dans les 2 heures suivant votre réveil. N’attendez pas trop longtemps entre les repas. C’est plus difficile de faire des choix sains quand vous êtes affamé.
  5. Prévoyez des collations saines comme. Des craquelins au blé entier accompagnés de beurre d’arachide ou de houmous, un fruit et quelques noix non salées ou encore des bleuets congelés et du yogourt nature.
  6. Mangez une variété de fruits et de légumes à chaque repas. Dégustez des légumes ou des fruits entiers aux couleurs vives. Frais ou congelés, essayez-les d’une multitude de façons — crus, grillés ou sautés.
  7. Consommez des grains entiers plus souvent. Adoptez le riz brun, les pâtes de blé entier, le pain de seigle noir ou l’avoine. Essayez d’intégrer un nouvel aliment, comme du quinoa, du boulgour ou de l’orge, à votre soupe, votre salade ou votre plat mijoté.
  8. Mangez du poisson au moins deux fois par semaine. La truite, le saumon, le thon et les sardines sont des choix savoureux. Essayez-les frais, congelés ou en boîte.
  9. Intégrez plus souvent à vos repas des légumineuses comme les haricots, les pois chiches, les lentilles, les noix et les graines. Ajoutez-en à vos salades, vos soupes et vos plats d’accompagnement, tels le riz, le quinoa ou le couscous. Les légumineuses peuvent remplacer la viande dans vos repas. Essayez le chili végétarien.
  10. N’ayez pas peur du gras. Vous avez besoin de gras pour être en santé, et ça ajoute de la saveur à vos plats. Utilisez des gras d’origine végétale, comme l’huile d’olive ou l’huile de canola.

Hypertension

Il est très important de traiter et de maîtriser l’hypertension artérielle si vous souffrez de fibrillation auriculaire. Suivez nos dix conseils pour une alimentation saine et utilisez moins de sel lorsque vous cuisinez ou assaisonnez vos plats. Pour plus de renseignements sur une alimentation faible en sel et saine pour le coeur, consultez une diététiste ou le site Web du Centre de la prévention et du mieuxêtre.

Prenez vos médicaments contre l’hypertension régulièrement, selon les directives de votre médecin.

Diabète et prédiabète

Un grand nombre de recherches indiquent que les personnes souffrant à la fois de fibrillation auriculaire et de diabète ou de prédiabète présentent un risque encore plus élevé d’AVC. Il est très important de maintenir votre glycémie (taux de sucre dans le sang) à un niveau stable et à l’intérieur des valeurs cibles.

Il est important d’effectuer un dosage de l’hémoglobine A1c (HbA1c) tous les trois à six mois et de discuter de ces résultats avec votre médecin. Votre taux d’HbA1c ne devrait pas dépasser 7 %. Si vous avez du mal à atteindre cet objectif en modifiant votre style de vie, il se peut que votre médecin vous prescrive un médicament pour traiter le diabète.

Pour plus de renseignements sur le diabète et le maintien d’une glycémie normale, communiquez avec :

Activité physique

Vous vous demandez peut-être si vous pouvez faire de l’exercice. On sait maintenant que la pratique régulière d’une activité physique a des effets bénéfiques pour les personnes souffrant de fibrillation auriculaire et est très importante pour tous les aspects de la santé cardiaque.

Avant de recommencer à faire de l’exercice régulièrement, consultez votre médecin. Selon votre état de santé général et les médicaments qui vous ont été prescrits, vous devrez peut- être prendre certaines précautions.

Si votre médecin vous autorise à faire de l’exercice, allez-y graduellement. Visez 30 minutes d’exercice de quatre à sept jours par semaine. L’important, c’est la durée de votre séance d’exercice et non la vitesse ou la distance parcourue. Commencez avec des exercices qui vous semblent raisonnables et faciles à gérer. Augmentez la durée progressivement au fil des semaines.

Il est important de faire de l’exercice à la bonne intensité. Faites de l’exercice à intensité moyenne de manière à renforcir votre coeur et à améliorer la circulation. Vous pouvez utiliser le degré de la perception de l’effort pour déterminer l’intensité de vos exercices.

Si vous craignez que l’exercice déclenche un épisode de fibrillation auriculaire, demandez à votre médecin de vous parler du programme de réadaptation cardiaque. Vous serez peut-être plus à l’aise de recommencer à faire de l’exercice sous la supervision de nos spécialistes de la réadaptation cardiaque, lesquels pourront vous conseiller, ou communiquez avec nous au 613-696-7070. Nous pouvons vous aider à trouver un programme d’entraînement adéquat, même si vous ne résidez pas dans la région d’Ottawa.

Si vous avez besoin d’aide pour élaborer un programme d’exercice, demandez un exemplaire de notre Guide sur l’activité physique.

Échelle de perception de l’effort (ÉPE)
6 Pas de fatigue du tout
7-8 Extrêmement léger
9 Très léger
10  
11 Léger
12  
13 Un peu fatigant
14  
15 Fatigant
16  
17 Très fatigant
18  
19 Extrêmement fatigant
20 Fatigue maximale

 

Usage du tabac

La nicotine stimule le coeur et peut déclencher un épisode de fibrillation auriculaire. Si vous fumez, arrêtez.

Cesser de fumer est la mesure la plus importante que vous puissiez prendre pour améliorer votre santé cardiaque. Le Programme d’abandon du tabac de l’Institut de cardiologie est offert à toutes les personnes qui veulent arrêter de fumer :

Stress

Chez certaines personnes, un événement stressant peut déclencher un épisode de fibrillation auriculaire. Il est impossible d’éliminer toutes les sources de stress. Toutefois, il est possible de modifier la perception de l’événement stressant, ce qui influence son effet sur la santé.

Faites de l’exercice. La pratique régulière d’exercices à faible impact et d’intensité modérée atténue l’anxiété et la dépression.

Dotez-vous d’un réseau de soutien et faites-y appel. Demandez conseil à vos amis et à votre famille.

Suivez un programme de gestion du stress (voir ci-après) et apprenez à repérer les causes du stress et ses effets sur vous.

Le Programme de gestion du stress de l’Institut de cardiologie est axé sur l’acquisition de compétences et l’apprentissage de techniques qui vous aideront à mieux gérer le stress.

Cinq séances de groupe de 90 minutes sont offertes. Elles couvrent divers sujets, dont les suivants :

  • Techniques de respiration;
  • Techniques de méditation;
  • Affirmation de soi;
  • Identification et modification des pensées négatives;
  • Stratégies pour mieux dormir.

Les séances ont lieu à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa, 40, rue Ruskin, Ottawa. Pour vous inscrire, composez le 613-696-7399 (le matériel coûte 30 $).

10 conseils pour votre santé émotionnelle

  1. Respirer profondément. Respirer profondément permet de relaxer votre corps et d’abaisser votre pression artérielle et votre rythme cardiaque.
  2. Nommer vos émotions. En nommant vos émotions, vous en prenez mieux conscience et vous vous donnez le choix de votre réaction.
  3. Ne pas juger ses émotions. Porter un jugement sur les émotions que l’on ressent ne fait qu’empirer la situation.
  4. Connaissez les éléments déclencheurs. En connaissant bien ce qui vous met en colère, ce qui vous rend triste ou anxieux, vous pourrez mieux vous préparer.
  5. Soyez attentifs. Portez attention à votre environnement et prenez conscience de vos pensées et de vos émotions.
  6. Faites bouger votre corps. L’activité physique fait baisser le niveau d’anxiété en plus d’avoir un effet positif sur l’humeur et sur l’estime de soi.
  7. Parlez à un proche. L’humain est une bête sociale! Prenez le temps de parler à une personne et d’établir des liens.
  8. Dormez bien. Le sommeil est crucial pour votre corps et votre esprit.
  9. Ne vous mettez pas trop de pression. Cessez de vous répéter que vous devriez faire ceci ou cela.
  10. Faites ce qui vous procure du bonheur. Prenez le temps de faire ce qui vous rend heureux.

Pour de plus amples renseignements

Vous trouverez une foule de renseignements sur la fibrillation auriculaire et l’adoption d’un mode de vie sain dans les sites Web suivants :

Association des anciens patients de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa

 Logo de l'Association des anciens patientsNous pouvons vous aider. Nous sommes passés par là.

L’Association des anciens patients est une communauté diverse composée de patients actuels et d’anciens patients de l’Institut de cardiologie, de leur famille et de leurs amis. Nous sommes reconnaissants envers l’Institut de cardiologie et nous l’appuyons en servant de sources d’information sur les progrès réalisés en matière de prévention et de traitement des maladies du coeur et en allouant des fonds pour des projets et des services qui visent à améliorer le confort des patients et les soins qui leur sont prodigués.

En vous joignant à l’Association, vous ferez partie d’une communauté unique!

L’ICUO est le seul hôpital au Canada qui compte sur une association d’anciens patients pour maintenir un lien avec les personnes qui ont reçu des soins dans notre établissement. Depuis plus de 40 ans, l’Institut de cardiologie offre des soins de classe mondiale à des milliers de patients. En tant que membres de l’AAP, nous tenons à garder le contact, à rester informés et à contribuer à la qualité des soins offerts à l’ICUO et au succès de cet établissement.

Pourquoi se joindre à l’Associationdes anciens patients?

Grâce au soutien de nos partenaires, l’ICUO et la Fondation de l’ICUO, l’adhésion à l’AAP est gratuite.

À titre de membre de l’Association, vous obtiendrez une foule de renseignements grâce à :

  • Notre bulletin électronique
  • Nos sites Web
  • Nos conférences, cours et événements spéciaux

L’AAP dispose en outre de son propre site de réseautage social, qui permet à ses membres d’échanger et de partager leurs expériences.

Pour obtenir plus de renseignements et devenir membre gratuitement, visitez notre site Web : ottawaheartalumni.ca

Ou communiquez avec nous :
Courriel : alumni@ottawaheart.ca
Tél.: 613-696-7241