Cinq conseils pour porter le masque en été : faites obstacle à la chaleur et à la COVID-19

juillet 2020

Image décorative
Faites obstacle à la chaleur et à la COVID-19

Notre équipe éditoriale fera brièvement relâche pour la période estivale. Avant de partir, nous vous avons toutefois préparé quelques conseils pour vous aider à tirer le maximum de vos couvre-visages en août et à faire obstacle tant à la chaleur qu’au coronavirus.

Les mois de juillet et d’août nous réservent souvent les journées les plus chaudes de l’année au Canada. Le temps chaud et humide s’accompagne d’importants risques de problèmes liés à la chaleur comme les coups de chaleur, l’épuisement et les crampes; ces risques sont particulièrement élevés chez les personnes atteintes d’une maladie cardiovasculaire.

« On n’a aucun contrôle sur la météo, mais on peut faire des choix pour aider notre cœur à mieux tolérer la chaleur. »

-  Dre Thais Coutinho

Dre Thais Coutinho, Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa

La Dre Thais Coutinho a donné de nombreuses conférences au Canada et à l’étranger, en plus de publier plusieurs articles influents sur la maladie cardiovasculaire.

« Le temps chaud et très humide peut être dangereux pour les personnes qui sont aux prises avec des problèmes cardiaques ou de tension artérielle et qui doivent prendre des diurétiques, des bêtabloquants ou des inhibiteurs des canaux calciques, par exemple », souligne la Dre Thais Coutinho, chef de la Division de prévention et réadaptation cardiaque de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa (ICUO) et directrice du Centre canadien de santé cardiaque pour les femmes. « La chaleur extrême oblige le cœur à pomper plus rapidement, car il doit envoyer le sang à la surface de la peau pour évacuer la chaleur par la sueur. Certains des médicaments utilisés pour traiter la maladie du cœur et l’hypertension artérielle peuvent exacerber la réaction du corps à la chaleur ou l’empêcher de s’adapter rapidement aux changements abrupts de température. »

Alors que nous luttons tous contre la chaleur, un autre élément vient compliquer la donne cet été : nous devons aussi nous prémunir contre la COVID-19. De plus en plus de régions au Canada rendent le port du masque obligatoire, mais celui-ci n’est pas toujours synonyme de confort – et encore moins par temps extrêmement chaud.

Heureusement, il existe quelques stratégies toutes simples pour vous aider à tirer parti de votre masque cet été. Voici quelques astuces tirées de The Star TribuneCTV News et Johns Hopkins Medicine pour vous prémunir contre la COVID-19 et protéger votre cœur.

  1. Évitez la chaleur – Chaleur extrême et humidité peuvent inhiber la respiration à travers un masque. Le meilleur moyen d’éviter les problèmes liés à la chaleur et l’inconfort est donc simplement de ne pas s’y exposer. Si vous devez vous aventurer à l’extérieur, faites-le en matinée ou après le souper, quand il fait plus frais.
  2. Optez pour un tissu léger qui respire – Les masques doivent être confortables, mais pour nous protéger contre la maladie, ils doivent aussi être fonctionnels. Choisissez des couvre-visages faits de tissus qui respirent (comme le coton) plutôt que de tissus synthétiques qui emmagasinent la chaleur et nuisent à la respiration (comme le polyester).
  3. Illustration d’un masque en tissu.
    Pour ralentir la propagation du coronavirus, il est essentiel de se laver régulièrement et minutieusement les mains, en plus de pratiquer la distanciation physique. Les autorités sanitaires recommandent de laver les masques en tissu à l’eau chaude et au savon, puis de bien les faire sécher avant de les réutiliser.

    Portez un masque de la bonne taille – Pour être efficace, le masque doit être bien ajusté à votre visage; sinon, vous serez constamment tentés de le replacer, ce qui pourrait vous exposer au virus si vous ne désinfectez pas d’abord vos mains. Assurez-vous que votre masque épouse bien le contour de votre visage, que ses élastiques ou attaches n’irritent pas la peau derrière vos oreilles et que le tissu devant votre nez et votre bouche vous accorde suffisamment d’espace pour être confortable, sans toutefois nuire à votre respiration. Un masque trop serré emmagasinera la chaleur et l’humidité et deviendra inconfortable.

  4. Limitez le temps que vous passez à porter le masque – Si vous devez vous rendre à l’extérieur par temps chaud, prévoyez vos déplacements en fonction du nombre de masques en votre possession, et ne couvrez votre visage que lorsque c’est nécessaire. Les masques doivent être portés dans les lieux où il n’est pas toujours possible de pratiquer la distanciation physique, et tout particulièrement dans les espaces intérieurs à caractère commercial, comme les magasins bondés.
  5. Apportez des masques supplémentaires – Il est toujours préférable d’avoir sur soi des masques supplémentaires, surtout si on n’a pas le choix de passer un certain temps à la chaleur dans un endroit public. Les masques humides ou mouillés de condensation ou de sueur doivent être changés, car ils ne sont plus efficaces; ils peuvent aussi coller au visage, emmagasiner la chaleur et irriter la peau. Nettoyez vos mains avant de toucher votre couvre-visage, et lavez vos masques avant de les réutiliser.

« On n’a aucun contrôle sur la météo, mais on peut faire des choix pour aider notre cœur à mieux tolérer la chaleur, souligne la Dre Coutinho. En portant le masque comme il se doit, on peut aussi contribuer à limiter la propagation de la COVID-19 dans notre communauté. »

Les problèmes liés à la chaleur se manifestent souvent sous forme de maux de tête, de nausées, de vomissements, d’étourdissements, de vertiges, de douleurs et contractions musculaires, de sueur abondante, de pouls accéléré et de peau froide et moite. Un coup de chaleur est une urgence médicale : si vous croyez en souffrir, consultez immédiatement un professionnel de la santé.

Pour plus d’information pour vous prémunir contre la COVID-19 tout en prenant soin de votre cœur cet été, consultez le site Prévention et mieux-être de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa.