Laboratoire de recherche translationnelle en génomique

Le Laboratoire de recherche translationnelle en génomique cardiovasculaire se consacre à la génétique de la coronaropathie. Son équipe mène des études, non biaisées, d’associations pangénomiques qui lui ont déjà permis d’identifier 40 variantes génétiques courantes sur plus de 40 loci augmentant le risque de coronaropathie ( Science, 2007, vol. 316, p. 1488-1491; Nature Genetics, 2011, vol. 43, p. 333-338; Lancet, 2011, vol. 377, p. 383-392; Cell Reports, 2014, vol. 7, p. 834-847). Une de ses réalisations majeures est la découverte de divers mécanismes à la base de la coronaropathie, lesquels obligent à considérer cette maladie sous un angle bien plus vaste que celui de son association à l’hypercholestérolémie et à l’hypertension artérielle.

Pour en savoir plus, veuillez consulter la page anglaise.

Partager