Chirurgie cardiaque

La chirurgie cardiaque à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa est vouée aux interventions chirurgicales nécessaires à la survie des patients ainsi qu’à l’avancement des techniques chirurgicales et des méthodes de traitement. Nos chirurgiens sont des spécialistes de la reconstruction des parties endommagées du cœur et sont capables de résoudre des problèmes complexes au moyen d’interventions peu effractives.

Nous avons un programme de chirurgie valvulaire parmi les plus fructueux et innovateurs du Canada. Nous sommes reconnus pour nos chirurgies moins invasives, la réparation des valvules cardiaques, nos excellents résultats chirurgivaux et la satisfaction de nos patients. Notre programme de transplantation cardiaque, qui répond aux besoins de patients venus des quatre coins du pays, dépasse aujourd’hui le cap des 500 interventions. Nous mettons au point des méthodes chirurgicales innovatrices, notamment le pontage aortocoronarien à effraction minimale, et nous formons des chirurgiens d’ici et d’ailleurs à ces nouvelles techniques.

En plus de réaliser 1 700 opérations à cœur ouvert par année, nous menons des études sur des pratiques cliniques et des méthodes scientifiques avant-gardistes afin d’aboutir aux meilleurs résultats possibles pour nos patients. L’Institut de cardiologie est fier de ses réalisations en chirurgie cardiaque. Nos médecins continuent d’innover en matière de traitement, d’enseignement et de recherche.

 

Programmes et unités 

L’Institut de cardiologie est un chef de file mondial en chirurgie cardiaque. Nous avons un taux de mortalité parmi les plus bas malgré un nombre de patients parmi les plus élevés d’Amérique du Nord, particulièrement pour les patients à risque élevé. Notre programme de chirurgie cardiaque offre un modèle de rendement et de savoir-faire selon lequel le diagnostic, l’évaluation, le traitement et le suivi du patient se font en équipe, ce qui exige de la concertation.

Spécialités cliniques

Pontage aortocoronarien à effraction minimale

Cette intervention consiste à pratiquer de minuscules incisions entre les côtes puis à greffer un certain nombre de vaisseaux sanguins sains sur les artères pour contourner les blocages coronariens. L’opération a lieu à cœur battant. La méthode courante consiste à arrêter le cœur, à utiliser un cœur-poumon artificiel qui prendra le relais et à ouvrir le sternum pour accéder au cœur. Seuls quelques établissements en Amérique du Nord pratiquent cette intervention, qui requiert une formation particulière et des instruments spéciaux.

Réparation valvulaire

Nous nous spécialisons dans les techniques chirurgicales qui favorisent la reconstruction plutôt que le remplacement des valvules cardiaques; la réparation de la valvule mitrale et aortique, par exemple. Les chirurgiens réalisent également des interventions complexes sur la valvule sigmoïde aortique en ayant recours à des techniques chirurgicales peu effractives. La Clinique de chirurgie valvulaire, qui fournit des services complets, assure un suivi rigoureux des patients en phase postopératoire.

Implantation transcathéter de valvule aortique 

L’implantation transcathéter de valvule aortique (ITVA) offre une solution peu effractive aux patients qui souffrent de sténose aortique (rétrécissement de la valvule aortique) et qui ne sont pas de bons candidats pour une chirurgie. Notre équipe médicale mise sur les compétences exceptionnelles d’un chirurgien et d’un cardiologue interventionniste pour réaliser cette intervention chirurgicale à l’aide d’un cathéter. Cette technique est, à ce jour, la mieux adaptée aux besoins d’une population à risque élevé. 

Transplantation cardiaque

La première transplantation cardiaque à l’Institut de cardiologie a été réalisée en 1984. Une trentaine de transplantations ont lieu chaque année. Lorsque leur cœur n’a plus la force de pomper suffisamment de sang, les patients candidats à une transplantation cardiaque sont admis à la Clinique de fonction cardiaque. En tant que membre éminent du Groupe canadien de transplantation cardiaque, l’Institut de cardiologie contribue à fixer les normes sur les méthodes et les protocoles de transplantation dans l’ensemble du pays.

Dispositifs d’assistance ventriculaire

Les dispositifs d’assistance du ventricule gauche (DAVG) pompent temporairement le sang à la place du cœur et sont implantés par intervention chirurgicale chez les patients qui souffrent d’une insuffisance ventriculaire gauche irréversible et qui sont en attente d’une transplantation du cœur. On dit de ce dispositif qu’il est utilisé en « pont vers la transplantation ». Il va chercher le sang dans la partie gauche du cœur et l’expulse vers l’aorte, l’artère principale du corps. Le DAVG est utilisé par le patient jusqu’à ce que celui-ci puisse subir une transplantation cardiaque grâce à un donneur d’organe. Il est également utilisé par des patients en voie de guérison, c’est-à-dire en « pont à la récupération ».

Ablation par thoracoscopie 

Lors de cette intervention, les chirurgiens manipulent des outils miniatures qui leur permettent, par le biais d’une minuscule incision, de détruire une partie bien définie du cœur ou de procéder à son ablation. L’ablation permet d’éradiquer les terminaisons nerveuses déficientes responsables de la fibrillation auriculaire, la forme d’arythmie la plus répandue.

Endartériectomie pulmonaire

Chez certains patients, il arrive que des caillots sanguins circulant vers les poumons ne se dissolvent pas comme prévu et gênent la circulation sanguine. La tension artérielle demeure donc élevée, ce qui cause une pression permanente sur le côté droit du cœur. Il en résulte une embolie pulmonaire chronique ou hypertension pulmonaire chronique. L’Institut de cardiologie est le centre canadien qui se spécialise dans l’endartériectomie, une intervention chirurgicale complexe servant à libérer les artères pulmonaires de leurs caillots sanguins. 

Réparation de l’aorte thoracique

Quand la paroi de l’aorte s’étire sous l’effet d’un anévrisme, elle s’amincit et peut même se déchirer, un peu comme un ballon qu’on gonfle. Cette rupture requiert une intervention chirurgicale immédiate. Les personnes souffrant d’une maladie aortique sont prises en charge par la Clinique de l’aorte thoracique.

Recherche 

Les chirurgiens et les scientifiques de l’Institut de cardiologie associent leur expérience et leurs compétences pour améliorer la qualité de vie des patients, garantir de meilleurs résultats et maintenir une approche progressive de la médecine cardiovasculaire. Depuis son ouverture, l’Institut de cardiologie n’a eu de cesse d’introduire de nouvelles techniques chirurgicales qui permettent aux patients d’avoir une vie meilleure. 

Pour plus de renseignements :

Cellules d’innovation

Équipes de recherche​

Éducation 

Nos compétences variées, notre esprit de collaboration et nos procédés novateurs créent un climat très favorable à la formation des jeunes médecins et des jeunes chercheurs. Nos activités d’enseignement s’adressent aux étudiants de tous les niveaux.

Enseignement de premier cycle
Jusqu’à 15 étudiants en médecine effectuent des rotations annuelles au sein du programme de chirurgie cardiaque, y compris des étudiants issus des facultés de médecine d’autres provinces et venus par choix.

Résidence
Suivant les exigences du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada, le programme de chirurgie cardiaque demande un minimum de six ans après l’obtention du diplôme de médecine.

Boursiers
Les boursiers cliniciens suivent leur formation dans l’un des établissements de formation chirurgicale les plus perfectionnés et les plus variés du Canada.

Études supérieures
Le programme de formation à l’Institut de cardiologie comporte de la recherche en laboratoire. Celle-ci permet aux jeunes scientifiques d’étudier les moyens de reconstruire les tissus dans le cœur et autour de celui-ci. Les candidats à la maîtrise et au doctorat en médecine cellulaire et moléculaire y sont supervisés dans leur recherche novatrice.

Pour plus de renseignements, consulter Formation technique.

Équipe 

Marc Ruel, MD, MPH, FRCSC, FAHA, FCCS
Chef de division, Chirurgie cardiaque

Chirurgiens

Assistants en chirurgie

Scientifiques

Coordonnateurs de recherche

  • Jacqueline Fortier

  • Gifferd Ko

Adjointe de direction

  • Beth Wallace
    613-696-7288

Partager