Services cliniques

À l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa, les services cliniques sont assurés par la Division des soins infirmiers, une organisation vouée à l’excellence de la pratique, à l’innovation, à l’enseignement et à la recherche. Pour nous, nos patients sont la priorité, et ces soins doivent être organisés autour d’eux et de leur famille.

Nous offrons une gamme complète de services, allant de la prévention à la réadaptation en passant par le traitement, dans les domaines suivants :

  • cardiologie;
  • chirurgie cardiaque;
  • soins intensifs;
  • laboratoires de cathétérisme et d’électrophysiologie;
  • prévention et réadaptation;
  • patients de consultation externe.

Outre la variété de milieux cliniques qui s’offrent à eux, les infirmières et infirmiers de l’Institut de cardiologie peuvent choisir parmi un certain nombre de rôles correspondant à leur fonction. Les infirmières et infirmiers de première ligne travaillant au chevet de nos patients constituent le fondement de la prestation des soins qui leur sont prodigués. Ils sont soutenus par une équipe de gestionnaires des services cliniques, d’éducateurs, d’infirmières de pratique avancée, de coordonnatrices des soins infirmiers et de coordonnatrices du triage.

Le fait que nous nous consacrions exclusivement aux patients cardiaques nous a permis de devenir des chefs de file en matière de soins infirmiers en cardiologie. Nous offrons une formation et un enseignement spécialisés dans un certain nombre de domaines, comme les soins intensifs ou encore les programmes provinciaux en TDM cardiaque, en TEP cardiaque, sur le cœur artificiel et en endartériectomie pulmonaire.

La recherche demeure un élément essentiel à l’excellence en matière de pratique clinique. Grâce à l’innovation et à la transmission des connaissances, le personnel des Services cliniques de l’Institut de cardiologie continue d’être à l’avant-garde des soins infirmiers en cardiologie. Des programmes d’amélioration de la prestation des soins font partie de cette activité.

L’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa est un organisme passionnant pour les infirmières et infirmiers en quête d’excellence dans la pratique, d’innovation, d’enseignement et de recherche. Cliquer sur Carrières dans les Services cliniques pour en savoir davantage à ce sujet.

Programmes et unités 

Les Services cliniques gèrent ou soutiennent un certain nombre de programmes et d’unités au sein de l’Institut de cardiologie. Le personnel œuvrant dans les milieux énumérés ci-après, qui prodigue des soins directs aux patients, fait partie d’équipes pluridisciplinaires ayant reçu une formation spécialisée en soins cardiaques et, au besoin, en soins intensifs. Les membres de ces équipes travaillent en étroite collaboration afin que chaque patient obtienne les meilleurs résultats possible. Chaque unité compte une infirmière gestionnaire, une infirmière enseignante, des coordonnatrices des soins infirmiers et une infirmière de pratique avancée pour soutenir les membres du personnel, les patients et les familles.

Laboratoires de cathétérisme cardiaque et d’électrophysiologie 

L’Institut de cardiologie dispose de quatre laboratoires de cathétérisme cardiaque et de deux laboratoires d’électrophysiologie.

Procedures that deal with the heart’s electrical system are performed in the EP labs. These include cardiac mapping, ablations and insertion of pacemakers, defibrillators, and loop recorders. EP studies allow physicians to diagnose the causes of abnormalities in heart rhythms (arrhythmias) and determine the appropriate treatment.

Des procédures comme la coronarographie, des interventions coronariennes percutanées comme la mise en place d’endoprothèses dans les artères coronaires et les interventions relatives aux maladies congénitales de l’adulte sont réalisées dans les laboratoires de cathétérisme. Ces laboratoires constituent l’élément central du programme STEMI de l’Institut de cardiologie appliqué dans toute la région de Champlain pour sauver des vies grâce à une intervention rapide auprès des personnes ayant subi une crise cardiaque.

Les interventions qui ont trait au système électrique du cœur sont réalisées dans les laboratoires d’électrophysiologie. Il s’agira, par exemple, de cartographie cardiaque, d’ablations et d’insertion de stimulateurs cardiaques, de défibrillateurs cardiaques et d’enregistreurs en boucle. Les examens en électrophysiologie permettent aux médecins de diagnostiquer les causes des anomalies du rythme cardiaque (arythmies) et de choisir le traitement approprié.

Salles d’opération cardiaque 

Le bloc opératoire compte cinq salles d’opération où sont réalisées des interventions prévues et urgentes en chirurgie cardiaque. On y procède à des pontages aortocoronariens, au remplacement et à la réparation de valvules cardiaques, à des greffes de cœur à l’endartériectomie pulmonaire et à l’implantation de dispositifs d’assistance ventriculaire. L’équipe de la salle d’opération participe à la mise au point de techniques de pointe, comme le pontage aortocoronarien à effraction minimale et d’autres interventions à effraction minimale.

Unité de soins intensifs en chirurgie cardiaque 

Dotée de 19 lits, l’Unité de soins intensifs en chirurgie cardiaque dispense des soins aux patients immédiatement après une chirurgie cardiaque et aux patients ayant besoin de soins complexes durant une période prolongée après certaines interventions chirurgicales. La ventilation assistée, l’administration de médicaments spécialisés par voie intraveineuse, le support rénal avec traitement continu de remplacement de la fonction rénale ou le recours à des dispositifs d’assistance cardiaque font partie de ces soins complexes. Le personnel clinique de l’Unité de soins intensifs en chirurgie cardiaque a reçu une formation poussée concernant la grande variété de techniques utilisées dans ce milieu. L’équipe médicale est composée d’intensivistes, de chirurgiens cardiaques et de médecins en formation.

Unité de soins coronariens 

L’Unité de soins coronariens prodigue des soins aux patients en phase critique à la suite d’une crise cardiaque, d’une arythmie mettant la vie en danger ou d’une insuffisance cardiaque, ou à ceux en état de choc cardiogénique. Un grand nombre de patients de cette unité ont subi une intervention nécessaire à la survie appelée « intervention cardiaque percutanée »; celle-ci vise à dégager la lumière d’artères coronaires rétrécies qui empêchent l’apport suffisant d’oxygène jusqu’au muscle cardiaque. Certains patients sont amenés à l’Unité de soins coronariens pour y être soumis à un monitorage continu de leurs signes vitaux; d’autres, en revanche, y font l’objet de soins spécialisés complexes comme la ventilation assistée, l’administration de médicaments spécialisés par voie intraveineuse, un support rénal avec traitement continu de remplacement de la fonction rénale ou le recours à des dispositifs d’assistance cardiaque. Une équipe pluridisciplinaire ayant reçu une formation poussée concernant la grande variété de techniques utilisées dans ce milieu se charge des patients qui occupent les 14 lits de l’unité.

H3 (chirurgie cardiaque) 

Le H3 est une unité de chirurgie cardiaque située au troisième étage de l’Institut de cardiologie. On y prodigue des soins aux patients qui se rétablissent après avoir subi une intervention chirurgicale. On retrouve au H3 des patients ayant fait l’objet d’une intervention chirurgicale pour un pontage aortocoronarien, la réparation ou le remplacement d’une valvule cardiaque, une transplantation cardiaque, une thromboartériectomie ou l’implantation d’un dispositif d’assistance ventriculaire. Au besoin, le pouls et le rythme cardiaque du patient du H3 feront l’objet d’un monitorage continu par électrocardiographie (ECG) depuis un appareil de monitorage portatif, une technique appelée « télémesure ».

H4 (cardiologie et chirurgie) 

Sise au quatrième étage de l’Institut de cardiologie, l’unité H4 combine à la fois cardiologie générale et chirurgie cardiaque. On y prodigue des soins à un groupe de patients variés, dont ceux qui ont une maladie du cœur et ceux qui ont subi une intervention chirurgicale cardiaque. Les patients du H4 sont parfois hospitalisés pour subir une intervention comme un cathétérisme cardiaque ou une intervention cardiaque percutanée. D’autres patients auront subi une intervention pour l’insertion d’un stimulateur cardiaque, une épreuve non effractive ou, en cas d’ insuffisance cardiaque, pour recevoir des médicaments appelés « inotropes », administrés de façon continue par voie intraveineuse. Les patients du H4 peuvent également recevoir des soins après une opération à cœur ouvert. Au besoin, le pouls et le rythme cardiaque du patient du H4 feront l’objet d’un monitorage continu par électrocardiographie (ECG) depuis un appareil de monitorage portatif, une technique appelée « télémesure ». Diversifiée, l’équipe clinique chargée des patients du H4 compte des infirmières et infirmiers autorisés, des médecins, des diététiciennes et des orthophonistes.

H5 (cardiologie) 

Le H5 est une unité de cardiologie générale occupant le cinquième étage de l’Institut de cardiologie. On y prodigue des soins à un groupe diversifié de patients, dont ceux ayant subi une crise cardiaque ou ceux souffrant d’angine instable, d’arythmie, d’insuffisance cardiaque ou de troubles cardiaques congénitaux. Les patients du H5 sont parfois hospitalisés pour subir des interventions comme un cathétérisme cardiaque, l’insertion d’un stimulateur cardiaque, une épreuve non effractive ou, en cas d’insuffisance cardiaque, pour recevoir des médicaments appelés « inotropes », administrés de façon continue par voie intraveineuse. D’autres patients seront admis au H5 après une intervention nécessaire à la survie appelée « intervention cardiaque percutanée » (angioplastie) visant à dégager la lumière d’artères coronaires rétrécies qui empêchent l’apport suffisant d’oxygène jusqu’au muscle cardiaque.

Environ la moitié des patients du H5 font l’objet d’un monitorage continu par électrocardiographie (ECG) depuis un appareil de monitorage portatif. Cette technique, appelée « télémesure », permet au personnel clinique de surveiller leur pouls et leur rythme cardiaque de façon continue. Chaque patient est affecté à une équipe médicale qui le suivra pendant toute la durée de son hospitalisation.

Centre régional d’aiguillage / Unité de jour

Le Centre régional d’aiguillage / Unité de jour est une unité mixte qui prend en charge les patients hospitalisés, les patients de consultation externe ou ceux transférés d’autres hôpitaux. Logée au premier étage de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa (ICUO), l’Unité de jour compte 23 lits. Le Centre et l’Unité de jour prodiguent des soins à un groupe diversifié de patients ayant des problèmes cardiaques qui nécessitent souvent des interventions comme le cathétérisme cardiaque, l’insertion d’un stimulateur cardiaque ou d’un défibrillateur automatique implantable (DAI), ou des interventions d’électrophysiologie.

Télésanté cardiaque 

Le Service de télésanté cardiaque fait appel à la télémédecine, au télémonitorage à domicile et aux technologies de réponse vocale interactive pour offrir aux patients de tout le RLISS de Champlain, comme à ceux de l’Ontario et du Canada, un meilleur accès aux soins cardiaques spécialisés. Les plates-formes d’équipement du Service de télésanté cardiaque gèrent les services de vidéoconférence pour les rencontres individualisées et les examens physiques à distance réalisés à l’aide d’un stéthoscope et d’une caméra spécialisés.

Le télémonitorage à domicile et la réponse vocale interactive font appel à des lignes téléphoniques ordinaires pour la transmission de données cliniques depuis le domicile jusqu’à la station centrale de l’Institut de cardiologie. Ces systèmes facilitent l’apprentissage de l’autosurveillance, la collaboration et la coordination des soins entre les médecins de soins primaires, les spécialistes et les patients habitant dans les zones urbaines ou rurales. La télésanté cardiaque a permis de réduire de façon appréciable les réadmissions à l’hôpital.

Gestion de la liste d’attente 

L’équipe de gestion des listes d’attente offre un service d’aide téléphonique à tous les patients qui ont besoin d’interventions cardiaques, qu’il s’agisse de cathétérisme cardiaque, d’intervention coronarienne percutanée, d’opération cardiaque ou d’examen électrophysiologique. Les patients sont aiguillés vers l’équipe de gestion des listes d’attente, puis triés en fonction d’un système de pointage conçu pour qu’ils aient accès aux services selon leurs besoins et la gravité de leur cas.

Les coordonnatrices du triage renseignent et soutiennent les patients et leur famille durant leur attente. Ces coordonnatrices travaillent en étroite collaboration avec les médecins et le personnel des Services cliniques afin d’assurer une transition en douceur des patients, depuis leur admission à l’hôpital jusqu’à leur sortie ou à leur transfert à l’hôpital d’origine. Les coordonnatrices du triage sont liées au Réseau de soins cardiaques de l’Ontario, un système provincial qui coordonne l’accès aux services cardiaques à l’échelon provincial.

Recherche 

La recherche est une importante composante des activités des Services cliniques. Notre personnel prend part à la recherche de multiples façons; celles-ci vont de la détection de problèmes cliniques susceptibles de faire l’objet d’une recherche à la direction d’études en tant que chercheur principal. Les membres du personnel sont encouragés à présenter et à publier les résultats de leurs activités scientifiques et de leurs travaux de recherche dans le cadre de rencontres nationales et internationales.

Éducation 

L’Institut de cardiologie est à l’avant-garde dans le domaine des soins infirmiers en cardiologie, et l’enseignement joue un rôle moteur au sein des Services cliniques. Nous offrons des programmes complets d’orientation afin que le personnel infirmier reçoive une formation suffisante pour lui permettre d’effectuer une transition en douceur d’un service à un autre. Une formation spécialisée continue, axée sur l’unité, est également offerte à longueur d’année.

Des fonds sont disponibles pour les membres du personnel qui veulent assister à des conférences locales, provinciales et nationales. Comme l’Institut de cardiologie est un établissement d’enseignement majeur, les infirmières et infirmiers y ont accès à une foule de séances scientifiques présentées par des cliniciens et des scientifiques de renommée internationale. Grâce à son affiliation à l’Université d’Ottawa, l’Institut de cardiologie accueille quantité d’étudiants en soins infirmiers, ce qui permet à son personnel chevronné d’agir à titre de conseiller et d’enseigner en milieu clinique.

Enseignement et pratique professionnelle

Le travail dans un milieu complexe et hautement technique impose l'excellence de la pratique des soins infirmiers. Nous, de l'Institut de cardiologie, tenons résolument à offrir aux infirmières et infirmiers un large éventail de possibilités de formation. Voici comment :

  • Préparation aux études universitaires avancées
    En collaboration avec nos partenaires du monde de l’enseignement, à savoir l’Université d’Ottawa, le Collège Algonquin et La Cité collégiale, nous offrons un accès aux programmes de deuxième cycle en soins infirmiers, en administration de la santé et en éducation. Un programme de troisième cycle en soins infirmiers est également offert par l’intermédiaire de l’Université d’Ottawa. L’Institut de cardiologie dispense un certain nombre de programmes d’enseignement sur place au titre de la formation continue.
  • Orientation
    Tous les nouveaux membres du personnel reçoivent une orientation au sein de l’unité, axée sur les compétences requises. Ces programmes, qui durent de quelques semaines à plusieurs mois, sont conçus expressément en fonction des besoins des infirmières et infirmiers autorisés et de l’unité de soins infirmiers.
  • Services internes dans l’unité
    Chaque unité dispense sa propre formation axée sur les compétences et organise des discussions sur la pratique des soins infirmiers. Il existe des cours portant sur des techniques spécialisées, comme le ballonnet intra-aortique, le cœur artificiel et le traitement continu de remplacement de la fonction rénale.
  • Apprentissage en ligne
    Les membres du personnel ont accès à des programmes d’apprentissage en ligne qui permettent aux infirmières et infirmiers de progresser dans leur pratique grâce à des modules de formation axés sur les maladies et à des tests d’autoévaluation.
  • Série « Soins infirmiers en cardiologie »
    Ce programme présente un cours en huit modules sur les soins infirmiers en cardiologie. Il met l’accent sur la chirurgie cardiaque; les techniques d'intervention; l’insuffisance cardiaque, l’interprétation de l’ECG et la gestion des appareils.
  • Initiative « Nouveaux diplômés »
    Grâce à cette initiative, les nouveaux diplômés ont accès à 12 semaines d'enseignement et de pratique clinique. Ce programme vise à assurer une transition en douceur aux nouveaux diplômés.
  • Ateliers précepteur-conseiller
    Les membres du personnel peuvent prendre part à des ateliers sur les compétences de précepteur-conseiller en vue d’aider les étudiants et les recrues.
  • Placements d’étudiants en clinique
    L’Institut de cardiologie offre quantité de postes pour étudiants en clinique, soit dans les services généraux, aux soins intensifs, auprès des patients en consultation ou en tant qu’infirmière praticienne ou infirmier praticien.
  • Conférences
    L’Institut de cardiologie offre un programme complet de conférences auxquelles participent des conférenciers de renommée internationale spécialisés en soins cardiovasculaires et en sciences.
  • Soutien au financement
    Le personnel a accès à une aide financière pour la certification des infirmières auxiliaires autorisées, la participation à des conférences locales et nationales ou pour de la formation spécialisée.
Équipe 

Heather Sherrard
Première vice-présidente, Chef des soins cliniques et infirmiers

Bonnie Bowes  
Directrice de la qualité et de la mesure du rendement

Infirmières de pratique avancée

  • Jackie Grenon : Transplantation
  • Lorraine Montoya : ITVA
  • Joanne Morin : Cardiopathies congénitales
  • Carolyn Pugliese : Hypertension pulmonaire
  • Bonnie Quinlan : Cardiologie
  • Ann Stolarik : Chirurgie cardiaque
  • Christine Struthers : Télésanté cardiaque

Gestionnaires cliniques

  • Jane Brownrigg : Prévention et réadaptation
  • Karen Charron : Centre régional d’aiguillage et Unité de jour
  • Lorraine Clark : Soins ambulatoires
  • Carolyn Cooper : Cardiologie et chirurgie cardiaque – H4
  • Julie Mckechnie : Cardiologie – H5
  • Marilyn Kendall : Unité de soins coronariens et ECG
  • Anne Lester : Soins intensifs en chirurgie cardiaque et inhalothérapie
  • Susan MacDoanld : Chirurgie cardiaque – H3
  • Rita Wayne : Salles d’opération, Laboratoires de cathétérisme et d’électrophysiologie

Infirmières cliniciennes enseignantes

  • Sue Malone-Tucker : Soins intensifs en chirurgie cardiaque
  • Kara Murfitt : Cardiologie, Chirurgie cardiaque
  • Michelle Nelson : Unité de soins coronariens
  • Barb Robert : Salles d’opération et laboratoires de cathétérisme et d’électrophysiologie
  • Sueann Tiller : Programmes régionaux

Coordonnatrices régionales des soins cardiaques

  • Erika MacPhee : Cardiologie
  • Tracie McVey : Électrophysiologie
  • Iman Mousa : Chirurgie cardiaque

Coordonnatrices des soins infirmiers

  • Kulvinder Komal
  • Kathryn McLean
  • Berneta Washington
  • Cheryl White

Partager