Génie biomédical

Les soins médicaux sont aujourd’hui très dépendants de dispositifs, de technologies et de systèmes d’information sophistiqués. Ces équipements permettent aux médecins, aux infirmiers et infirmières et au personnel clinique d’effectuer des choses remarquables. Toutefois, leur fonctionnement est extrêmement complexe. En effet, pour fonctionner sans heurts et apporter aux fournisseurs de soins de santé les renseignements médicaux dont ils ont besoin au moment voulu, tous ces dispositifs doivent être soigneusement intégrés.

Le Service de génie biomédical assure le bon fonctionnement des technologies et des systèmes utilisés par l’Institut de cardiologie. Ce Service voit à la planification et au soutien nécessaires à l’adoption, à l’installation et à l’entretien de chacune des technologies médicales, qu’elles soient utilisées à des fins de diagnostic, de traitement, de réadaptation ou encore de recherche clinique. Les ingénieurs professionnels, technologues et techniciens intervenant dans ce programme sont impliqués à tous les niveaux, depuis l’entretien des moniteurs de chevet jusqu’à la conception de nouveaux blocs opératoires.

Programmes et unités 

Le Service de génie biomédical a la responsabilité des activités et services suivants :

Conseil et gestion de projets

  • Évaluation des technologies, spécifications des dispositifs, élaboration des appels d’offres et des spécifications s’y rattachant, entretien et réparation, et prévision technologique
  • Gestion de projets relatifs à l’achat et au déploiement d’équipements ainsi qu’à l’intégration de ces derniers à des projets de construction
  • Élaboration du budget d’immobilisations et négociations relatives aux achats
  • Gestion des risques et observation des normes et règlements

Gestion des dispositifs médicaux

  • Entretien correctif et préventif des dispositifs durant leur cycle de vie
  • Inspection préventive des équipements reçus et vérification du programme de contrôle de la qualité
  • Contrôle et gestion des ententes de services
  • Contrôle et redéploiement des stocks, enlèvement des équipements désuets
  • Veille relative aux alertes médicales et aux retraits d’équipements médicaux du marché

Surveillance technologique

  • Élaboration des politiques et des façons de procéder
  • Formation
  • Signalement des pannes et incidents aux organismes de réglementation ainsi qu’aux organismes gouvernementaux compétents

Ces dernières années, nos travaux ont été mis en relief dans diverses publications :

Engineering Dimensions (Professional Engineers Ontario)
Evolution in Biomedical Engineering … (mai-juin 2006)

Bulletin The Beat
Clinical Monitoring Network Keeps Tabs on Patients (volume 1, numéro 6)

Advanced Technology Shines New Light on Cardiac Surgery (volume 1, numéro 5)

Routine Effort Prevents Life or Death Consequences (volume 1, numéro 3)

24x7 Magazine
Improving Equipment Reliability Through Battery Management (January 2006)

The Medical Post
WSCTS: Changes keep life-saving equipment powered (19 septembre 2006)

Medsun (US Food and Drug Administration)
Batteries in Medical Devices - Technologies, Use and Maintenance (12 décembre 2005)

Recherche 

Le Service de génie biomédical joue un rôle direct dans la recherche en technologie médicale. De plus, il soutient tous les chercheurs de l’Institut de cardiologie dans leur travail. Parmi les projets de recherche auxquels le Service de génie biomédical est actuellement associé, mentionnons :

La gestion des piles alimentant les dispositifs médicaux

L’entretien et la gestion des piles qui alimentent les dispositifs médicaux sont des points importants dans le programme de contrôle de la qualité. Ces activités permettent en effet d’effectuer une mesure quantitative de la capacité de fonctionnement des piles. Le Service de génie biomédical travaille sur des protocoles d’entretien particuliers à la technologie médicale qui reposent sur des preuves empiriques.

La recherche en gestion de la technologie médicale 

Le Service de génie biomédical étudie l'utilisation de la technologie médicale afin de découvrir des méthodes novatrices et créatives qui permettront d'optimiser les soins aux patients. Parmi les thèmes étudiés, on trouve notamment la formation du personnel utilisant cette technologie, l'utilisation de la sonde transœsophagienne et la préparation aux urgences.

Le système de confinement des petits animaux utilisés dans les protocoles de recherche

Pour les besoins des recherches sur de petits animaux, le Service de génie biomédical est en train de mettre au point un système de confinement souple et sûr, permettant de réaliser des prises de sang ainsi que des injections. Ce système assurera le confinement des petits animaux de tailles diverses de manière simple et efficace.

Le Service de génie biomédical et la participation au Code bleu 

Le Service de génie biomédical étudie actuellement les avantages d’une éventuelle participation du personnel technique à l'équipe de réanimation des arrêts cardiaques.

Éducation 

La Division de génie biomédical supervise et forme de futurs ingénieurs biomédicaux ou cliniques et technologues biomédicaux dans le cadre de stages d’enseignement coopératif de premier cycle. Ces stages donnent aux étudiants et étudiantes l’occasion de parfaire leur formation en acquérant de l’expérience pratique dans le milieu médical.

Dotation de la Fondation Leacross pour le génie biomédical

Grâce à la dotation de la Fondation Leacross, la Division de génie biomédical offre des stages rémunérés à des étudiantes de premier cycle, à des ingénieures biomédicales diplômées ainsi qu’à des techniciennes et technologues biomédicales. La possibilité de recevoir de la formation dans un environnement médical aussi complexe et pointu que l’Institut de cardiologie est inestimable pour les femmes désireuses de se familiariser avec le génie biomédical ou d’affiner leurs compétences dans ce domaine. En prévision des stages de l’an prochain, nous invitons les personnes intéressées à présenter leur candidature (lettre de motivation et curriculum vitae) entre le 1er novembre et le 31 décembre.

Renseignements
Timothy J. Zakutney, M.Sc.S., ing., C.C.E.
Directeur, Génie biomédical, Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa
Professeur auxiliaire de recherche, Département des systèmes et du génie informatique, Université Carleton
Président du jury d’examen canadien pour la certification en génie clinique (C.C.E.)

Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa
40, rue Ruskin, Ottawa, Ontario K1Y 4W7
tzakutney@ottawaheart.ca
Tél. : 613-696-7000, poste 16773

Équipe 

Photo de groupe des membres de l'équipe de génie biomédical

Mark J. Cleland
Technologue en génie biomédical

Mark Cleland est membre du Service de génie biomédical depuis mai 2001. Il se spécialise en soutien chirurgical, anesthésique et électrophysiologique. Ses travaux de recherche ont donné lieu à plusieurs publications dans les domaines de la défibrillation préhospitalière, de l’entretien des piles alimentant les dispositifs médicaux et de l’optimisation de la luminosité des laryngoscopes. Il a également été conseiller technique pour le programme de défibrillation préhospitalière du ministère de la Santé.

Lisa L. Bradley
Coordonnatrice administrative

Lisa compte 20 ans d’expérience à l’Institut de cardiologie. Elle a eu l’occasion de travailler en milieu universitaire, en entreprise et dans le secteur des soins de santé, puisqu’elle a été attachée par le passé à la Division des appareils cardiovasculaires, à la WorldHeart Corporation et au Centre des appareils médicaux. Lisa supervise le volet administratif du Service de génie biomédical tout en apportant un soutien continu à l’ensemble de l’équipe biomédicale.

Santiago Folch
Technologue en génie biomédical

Santiago Folch s’est joint à l’équipe du Service de génie biomédical en 2003. Auparavant, il apportait, en tant que technologue, un soutien technique sur plusieurs campus aux systèmes de gaz médicaux de L’Hôpital d’Ottawa ainsi qu’au programme de dialyse rénale. Il se spécialise en soutien chirurgical, anesthésique et de perfusion, ainsi qu’en soutien au réseau de surveillance physiologique.

Joshua Henne
Technologue en génie biomédical

Diplômé avec spécialisation de Durham College, Joshua Henne est chargé du soutien aux unités de patients hospitalisés et à la Clinique d’électrocardiographie et d’hypertension; il assure également la validation de l’équipement de recherche utilisé pour les examens médicaux. Il assure l’entretien préventif, les réparations et le calibrage de l’équipement médical, c’est-à-dire des pompes à perfusion, des stimulateurs cardiaques externes, des systèmes de surveillance des patients, des défibrillateurs cardiaques, des systèmes de communication et d’archivage des images, ainsi que des lits de soins intensifs.

Stéphanie Liddle
Coordonnatrice, équipements et technologie

Stéphanie nous arrive de l’Hôpital général du Massachusetts avec cinq ans d’expérience en gestion de la technologie et de projets ainsi qu’en génie clinique. Avec les gestionnaires cliniques de cet établissement, Stéphanie a participé à plusieurs projets de construction et d’immobilisations pour les services de maintien des fonctions vitales. Elle travaille à présent en étroite collaboration avec les services de génie biomédical et de technologie de l’information, avec le comité consultatif des biens d’équipement (CCBE) et le directeur de projet LSCP Capital, ainsi qu’avec des architectes et des ingénieurs, pour garantir que les besoins cliniques et technologiques entourant le nouveau projet d’immobilisations pour l’Unité de maintien des fonctions vitales sont comblés. Stéphanie est ingénieure clinique agréée (Certification in Clinical Engineering [CCE], jury d’examen américain); elle est titulaire d’une maîtrise en sciences de la santé – avec spécialisation en génie clinique – de l’Université de Toronto (2009) et d’un baccalauréat en génie électrique et biomédical de l’Université McMaster (2007).

Mohammed Mohd
Technologue en génie biomédical

Diplômé du Collège Durham, Mohammed travaille au Service de génie biomédical depuis 2008. Chargé au départ de la gestion des dispositifs médicaux, il a assuré l’entretien préventif des équipements et les réparations d’urgence. Son champ d’exercices couvre aujourd’hui les soins aux patients de même que les aspects cliniques et technologiques (TI). Ses spécialités incluent le monitorage hémodynamique et électrophysiologique des patients, la cartographie, les systèmes de surveillance des patients, la télémesure cardiaque, de même que l’utilisation des ECG, des épreuves d’effort et des échographies à des fins diagnostiques.

Joseph O'Grady
Technologue en génie biomédical

Joseph possédait 10 ans d’expérience en construction de prototypes d’équipement d’automatisation industrielle avant de réorienter sa carrière et de se joindre au Service de génie biomédical en 2009. Technologue agréé en génie biomédical, Joseph assure la maintenance d’une vaste gamme de dispositifs médicaux et apporte son soutien à l’Unité des soins intensifs et au Service des urgences à titre de membre de l’équipe des soins intensifs.

Jolene Robbins, tech. a.​
Technologue en génie biomédical
jrobbins@ottawaheart.ca

Formée au College of the North Atlantic, à Terre-Neuve, et forte de plus de 19 années d’expérience, Jolene Robbins travaille dans notre équipe de soins cardiaques, en étroite collaboration avec le personnel des salles d’opération et de l’unité des soins intensifs. Ses principales responsabilités sont au sein des équipes d’inhalothérapie, de perfusion, de l’unité des soins intensifs en chirurgie cardiaque et des salles d’opération.

Loganathan Satkunanathan
Ingénieur biomédical

Loganathan Satkunanathan s’est joint à l’équipe du Service de génie biomédical en 2005. Diplômé en génie électrique de l’Université d’Ottawa, il est spécialiste de l’exploitation du cyclotron et du laboratoire de radiochimie, et des instruments médicaux de diagnostic cardiaque. Loganathan possède une vaste connaissance de la conception et de la vérification des circuits intégrés à application spécifique (CIAS). 

Nebil M. Shamsudin
Ingénieur en radiochimie/ingénieur responsable du cyclotron

Nebil s’est joint au Service de génie biomédical au début de 2013. Détenteur d’un baccalauréat et d’une maîtrise en sciences, spécialisée en génie médical et biomédical, et d’une vaste expérience dans les circuits électriques, l’électronique numérique, les modalités cliniques et les technologies d’imagerie médicale, Nebil s’est révélé un excellent atout pour le laboratoire de radiochimie de l’Institut de cardiologie. Nebil assure le soutien pour le Cyclotron et possède une expérience en génie biomédical, incluant les appareils médicaux, l’imagerie, les biomatériaux et l’informatique médicale.

Partager