L’endocardite

(Aussi appelée : endocardite infectieuse)








L’endocardite est une infection de la membrane interne du cœur et de ses valvules. Elle est causée par une bactérie ou un champignon qui s’est introduit dans la circulation sanguine par les muqueuses de la bouche, une plaie ouverte, une aiguille ou l’exécution de procédures médicales au cours desquelles une incision est pratiquée dans la peau infectée.

Qu’est-ce que l’endocardite?

Habituellement, les bactéries qui pénètrent dans la circulation sanguine traversent le cœur de façon inoffensive et sont anéanties par le système immunitaire. Toutefois, des bactéries peuvent se fixer sur du tissu cardiaque déjà endommagé par une maladie du cœur, ou sur une valvule cardiaque artificielle. Quand cela se produit, ces bactéries, que le système immunitaire ne détecte pas, provoquent une dangereuse infection.

L’endocardite peut entraîner d’autres états qui mettent la vie en danger. Si des grappes de bactéries se détachent du cœur, elles peuvent obstruer les vaisseaux sanguins et ainsi provoquer un accident vasculaire cérébral ou réduire l’apport de sang à d’autres organes. Les bactéries qui causent l’endocardite peuvent également se propager à d’autres organes et causer d’autres dommages aux tissus. Une endocardite non traitée peut endommager de manière permanente les valvules cardiaques et donner lieu à une insuffisance cardiaque.

Sur cette page

Causes

L’endocardite est causée par l’entrée dans la circulation sanguine de bactéries ou de champignons étrangers à l’organisme. Elle est rare chez les personnes qui ont un cœur en santé. Les personnes seront plus sujettes à l’endocardite si elles sont atteintes d’une maladie cardiaque ou si elles ont subi une intervention visant à traiter certains types de maladies du cœur, comme :

Les patients qui ont déjà eu une endocardite sont plus vulnérables à d’autres infections cardiaques. De même, les personnes qui s’injectent des drogues par voie intraveineuse ou celles dont le système immunitaire est affaibli (par le VIH ou une greffe d’organe) sont plus sujettes à ce type d’infection.

Diagnostic

Voici les examens pratiqués normalement pour établir un diagnostic d’endocardite :

  • Analyses de sang : faites à partir d’hémocultures (ensemencement d’un milieu de culture avec le sang), elles servent à déterminer quel type de bactéries ou de champignons est à l’origine de l’infection. Les traitements diffèrent en fonction du type d’infection. Un hémogramme (formule sanguine complète) est également effectué pour constater les dommages subis par les cellules sanguines. En cas d’endocardite présumée, il faut procéder aux hémocultures avant d’administrer des antibiotiques, car ces médicaments peuvent masquer la présence d’organismes infectieux dans la circulation sanguine.
  • Échocardiographie : pour examiner les valvules cardiaques et les vaisseaux sanguins.
  • Électrocardiographie (ECG) : pour déceler les problèmes de rythme cardiaque pouvant être causés par une infection.
  • Radiographies thoracique, tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique (IRM) : pour observer les lésions physiques subies par le cœur ou d’autres organes.

Symptômes

Les symptômes les plus courants de l’endocardite ressemblent à ceux de la grippe ou d’autres infections virales :

  • fièvre
  • frissons
  • transpiration, sueurs nocturnes
  • manque d’énergie, faiblesse
  • pâleur
  • douleur aux articulations et aux muscles

Les symptômes suivants peuvent également se manifester :

  • petites zones de saignement sous les ongles (hémorragies linéaires sous-unguéales)
  • petites plaques rouges indolores sur la paume des mains et la plante des pieds (lésions de Janeway)
  • nodules rouges et douloureux sur la pulpe des doigts et des orteils (nodules d’Osler)
  • petites plaques rouges ou violacées sur la peau, sur le blanc de l’œil ou dans la bouche
  • difficulté à respirer
  • toux persistante
  • perte de poids sans raison connue
  • enflure des pieds, des jambes ou de l’abdomen

Les symptômes d’endocardite apparaissent tantôt de façon soudaine (en quelques jours) tantôt lentement (sur plusieurs semaines).










Symptômes d'endocardite : petites plaques rouges indolores sur la paume des mains et la plante des pieds (lésions de Janeway), nodules rouges et douloureux sur la pulpe des doigts et des orteils (nodules d’Osler), petites plaques rouges ou violacées sur la peau, sur le blanc de l’œil ou dans la bouche, difficulté à respirer, toux persistante, perte de poids sans raison connue; enflure des pieds, des jambes ou de l’abdomen


Cliquez pour agrandi

Traitement

Médicaments

L’administration de très fortes doses d’antibiotiques ou d’antifongiques permet de traiter l’infection cardiaque. Ces médicaments sont administrés par voie intraveineuse, habituellement de façon continue durant environ six semaines. Le traitement médicamenteux de l’endocardite commence à l’hôpital, mais certains patients peuvent continuer à domicile l’administration de leur traitement par voie intraveineuse.

Intervention chirurgicale

Il est parfois nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale pour retirer les lésions tissulaires ou les zones d’infection. Les infections fongiques sont plus difficiles à traiter à l’aide du seul traitement médicamenteux que les infections bactériennes.

Une intervention chirurgicale peut aussi s’avérer nécessaire pour réparer ou remplacer une valvule cardiaque endommagée par l’endocardite.

Gestion des risques et prévention

Les patients qui présentent un risque élevé d’endocardite doivent avoir une bonne hygiène dentaire, c’est-à-dire se brosser les dents, utiliser la soie dentaire et rendre visite à leur dentiste, tout cela régulièrement. Les bactéries à l’origine de l’endocardite pénètrent souvent dans la circulation sanguine par une lésion tissulaire occasionnée par une mauvaise hygiène dentaire (gingivite).

Ces patients doivent aussi éviter les interventions esthétiques, comme le perçage ou le tatouage, susceptibles d’introduire dans la circulation sanguine des bactéries présentes sur la peau. Ils doivent en outre consulter un médecin si une blessure banale met du temps à guérir.

Enfin, les patients ayant un risque élevé d’endocardite pourraient se faire prescrire des antibiotiques à titre préventif avant des actes médicaux, comme les soins dentaires au cours desquels une incision est pratiquée dans les gencives ou au niveau des dents, ou certains types d’interventions chirurgicales.