Prévention et réadaptation cardiaque

Notre division de prévention et de réadaptation offre des approches de pointe pour prévenir la maladie du cœur : il s’agit d’aider les patients à reprendre leur vie et à se remettre des interventions qu’ils ont subies par suite d’un incident cardiaque, et d’empêcher qu’un tel problème ne se reproduise. Nous nous occupons de prévention « primaire » (prévenir le développement de la maladie du cœur) et de prévention « secondaire » (réduire au minimum la progression ou les complications de la maladie, lorsque celle-ci est avérée).

Grâce à nos programmes de réadaptation cardiaque, les personnes qui ont récemment été victimes d’un incident cardiaque ou qui viennent de subir une intervention pour cette raison bénéficient d’une aide dans leur convalescence et améliorent leur condition physique et leur santé. Tous nos programmes ont leur siège au Centre de prévention et de réadaptation Minto, situé au deuxième étage de l’Institut de cardiologie.

Nos programmes s’appuient des connaissances découlant de nos activités de recherche; celles-ci abordent d’ailleurs une vaste gamme de questions liées à la prévention de la maladie du cœur.

Le Centre de la prévention et du mieux-être offre un éventail de ressources et de programmes aux patients et à leur famille.

Le Programme d’abandon du tabac est un centre de réputation internationale qui se consacre au traitement de la dépendance à la nicotine; il abrite le Modèle d’Ottawa, un programme unique en son genre visant à identifier et à traiter de façon systématique les fumeurs ayant été admis à l’hôpital. Le Modèle d’Ottawa a été introduit dans plus de 70 hôpitaux au Canada.

Le Centre de prévention et de réadaptation abrite également le Réseau de prévention des maladies cardiovasculaires de la région de Champlain, un mode de collaboration sans pareil entre organismes, établissements et professionnels de la région. Le Réseau vise à réduire l’incidence des facteurs de risque et des maladies cardiovasculaires dans l’ensemble de la région.

Nous avons de l’une des équipes les plus complètes de professionnels de la prévention et réadaptation cardiaque du Canada. En font partie :

  • des chercheurs
  • des conseillers en abandon du tabac
  • des conseillers en orientation professionnelle
  • des diététiciennes
  • des ergothérapeutes
  • des infirmières autorisées
  • des médecins
  • des orthophonistes
  • des physiologistes de l’exercice
  • des physiothérapeutes
  • des psychologues
  • des spécialistes de la promotion de la santé
  • des travailleurs sociaux
Programmes et unités 

Réadaptation cardiaque

Les patients ayant été victimes d’un incident cardiaque et ayant subi des interventions pour cette raison peuvent participer à un programme de réadaptation. Trois types de programmes sont proposés :

Programme pour patients hospitalisés

Le programme de réadaptation cardiaque pour patients hospitalisés apporte à ces derniers des soins spécialisés, comprenant la physiothérapie, l’ergothérapie, les conseils en nutrition, la supervision nécessaire à l’abandon du tabac, la planification du congé de l’hôpital, le soutien affectif et l’orthophonie. Ce programme, qui propose des séries d’exercices à faire chez soi et facilite l’orientation des patients vers le programme pour patients de consultation externe, constitue une étape importante du continuum de réadaptation.

Programme pour patients de consultation externe

Après leur sortie de l’hôpital, les personnes sont orientées vers le programme de réadaptation cardiaque pour patients de consultation externe. Ce programme leur permet d’acquérir les compétences nécessaires pour reprendre leur vie quotidienne après un incident cardiaque et pour conserver un mode de vie sain, en harmonie avec la santé cardiaque.

Programmes communautaires et régionaux

Outre les programmes proposés par l’Institut de cardiologie, il existe un certain nombre de possibilités offertes aux habitants de la région d’Ottawa-Carleton et des environs. Pour en bénéficier, ceux-ci doivent démontrer, diagnostic à l’appui, qu’ils souffrent d’une maladie du cœur ou d’une valvulopathie et doivent y être aiguillés par un médecin.

Centre de la prévention et du mieux-être

Le Centre de la prévention et du mieux-être s’emploie à donner aux patients, à leur famille et à leurs amis les moyens d’acquérir les compétences et les connaissances nécessaires pour prévenir ou gérer la maladie du cœur et pour mener un mode de vie sain, en harmonie avec la santé cardiaque. Le Centre offre du matériel didactique sur toute une gamme de thèmes relatifs à la santé cardiaque.

Le Centre d’éducation multimédia, situé au deuxième étage de l’Institut de cardiologie, est ouvert aux patients, aux membres de leur famille et au public. Le Centre dispose également d’une bibliothèque axée sur la santé cardiaque, qui renferme des livres, des vidéos et des terminaux informatiques. On trouve au Centre de la documentation sur divers sujets relatifs à la santé cardiaque, parmi lesquels :

  • la maladie du cœur
  • les médicaments
  • les examens et interventions
  • la préparation à une intervention chirurgicale
  • un mode de vie sain
  • les ressources communautaires

De plus, le Centre organise régulièrement des ateliers et discussions sur les différents aspects d’un mode de vie sain, en harmonie avec la santé cardiaque.

Modèle d’Ottawa pour l’abandon du tabac et programme d’abandon du tabac

L’habitude la plus importante à changer afin d’améliorer sa santé consiste à cesser de fumer. Il peut être difficile de briser la dépendance à la cigarette; d’ailleurs, nombreux sont les fumeurs qui tentent plusieurs fois d’arrêter avant d’y parvenir. Or, l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa est là pour aider les Canadiens à cesser de fumer : son rôle de chef de file en la matière est reconnu.

Modèle d’Ottawa pour l’abandon du tabac

Le tabagisme est la principale cause de maladies chroniques au Canada. Il a un effet très négatif sur la santé de la population canadienne et inflige un lourd fardeau financier au système de santé. Quantité d’effets négatifs du tabagisme sur la santé sont réversibles, à condition que les fumeurs soient capables de cesser de fumer une fois pour toutes, geste qui constitue, en pratique clinique, l’intervention préventive la plus déterminante.

Lancé par l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa, le Modèle d’Ottawa pour l’abandon du tabac (MOAT) est un programme clinique simple et systématique, conçu pour aider les fumeurs hospitalisés à cesser définitivement de fumer. Le MOAT a été mis en place dans plus de 350 établissements de santé au Canada.

Programme d’abandon du tabac

Le programme d’abandon du tabac est offert à tous les fumeurs souhaitant cesser de fumer. Ce programme fait appel à une variété de techniques ayant fait leurs preuves, et qui aident les gens à se débarrasser définitivement de cette habitude. Il a été conçu pour traiter trois aspects du tabagisme : la dépendance physique, le conditionnement comportemental et les aspects sociaux de l’usage du tabac.

Ce programme individualisé est assuré par un médecin et une infirmière possédant des compétences spécialisées dans le domaine de l’abandon du tabac. Ouvert aux patients comme au public, il est couvert par le régime provincial de soins de santé. Il se présente sous trois formes afin de répondre aux besoins de chacun.

Pour s’inscrire à ce programme, composer le 613 696-7069.

Réseau de prévention des maladies cardiovasculaires de la région de Champlain (RPMCC)

Le Réseau de prévention des maladies cardiovasculaires de la région de Champlain (RPMCC) est un groupe de partenaires issus de la communauté et du secteur de la santé de la région de Champlain, en Ontario.

Lancé à l’initiative de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa, le RPMCC joue un rôle moteur dans la mise en œuvre, sur cinq ans, d’une stratégie de prévention de la maladie cardiovasculaire. Cette stratégie cherche à diminuer le fardeau représenté par la maladie du cœur et les accidents vasculaires cérébraux; elle vise à faire de la région de Champlain, la région du Canada où les habitants ont la meilleure santé cardiaque et le taux le plus faible d’accidents vasculaires cérébraux.

Recherche 

La Division de prévention et de réadaptation cardiaque mène un programme de recherche dynamique sur plusieurs thèmes généraux liés à la prévention et la réadaptation de la maladie cardiovasculaire :

  • l’abandon du tabac
  • l’efficacité des façons d’envisager les modèles non conventionnels de réadaptation cardiaque
  • les facteurs comportementaux dans la prévention de la maladie cardiovasculaire et la réadaptation ultérieure
  • la prévention de la maladie cardiovasculaire et la promotion de la santé
  • les facteurs de risque de la maladie cardiovasculaire
  • l’efficacité des médicaments

Pour plus de renseignements, consulter Interventions visant les comportements et l’environnement.

Équipe 

Andrew Pipe, C.M., M.D., LL. D. (Hon.), D. Sc. (Hon.)
Chef de division, Prévention et de réadaptation

Robert Reid, MBA, PhD
Directeur adjoint, Prévention et réadaptation

Réadaptation cardiaque
Jane Brownrigg, inf. aut.. - 613 696-7000, poste 14542
Gestionnaire des services cliniques, Réadaptation cardiaque

Centre d’éducation en santé cardiaque
Lisa McDonnell - 613 696-7000, poste 19095
Gestionnaire, Centre d’éducation en santé cardiaque

Programme d’abandon du tabac
Debbie Aitken, inf. aut., B. Sc. inf. - 613 696-7000, poste 19148
Infirmière de pratique avancée, Programme d’abandon du tabac

Réseau des programmes pour l’abandon du tabac
Kerri-Anne Mullen, M. Sc. - 613 696-7000, poste 18918
Chef de projet, Modèle d’Ottawa pour l’abandon du tabac

Programmes de proximité
Jennifer Harris - 613 696-7387
Gestionnaire régionale, Programmes de proximité du Réseau de prévention des maladies cardiovasculaires

Partager