Des résultats favorables à long terme pour un type de chirurgie cardiaque à effraction minimale

01 octobre 2021

Dans un communiqué de recherche publié dans le Journal of the American College of Cardiology, un groupe de chercheurs dirigé par le Dr Marc Ruel de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa (ICUO) conclut que les pontages aortocoronariens à effraction minimale ont des résultats favorables à long terme pour les patients.

Cette conclusion s’appuie sur une étude longitudinale effectuée auprès d’une série de 510 patients ayant subi ce type d’intervention entre septembre 2005 et décembre 2020 à l’ICUO.

L’avantage pour les patients : cette technique chirurgicale ne requiert qu’une petite incision entre les côtes plutôt que la sternotomie traditionnellement pratiquée pour les pontages.

« Les données dont nous disposons indiquent, pour la première fois dans une importante cohorte de patients faisant l’objet d’un suivi longitudinal complet, que le pontage aortocoronarien à effraction minimale peut avoir des résultats favorables à long terme », écrit le Dr Marc Ruel, chef de la Division de chirurgie cardiaque à l’ICUO. « Ces données confirment non seulement l’innocuité et la durabilité à court terme de cette technique entre les mains d’experts, mais aussi sa durabilité à long terme. »  

L’étude MIST (« Intervention coronarienne à effraction minimale ou pontage coronarien par sternotomie ») est en cours et permettra de déterminer si le pontage à effraction minimale permet une guérison plus rapide que le pontage par sternotomie, et si les résultats à long terme sont meilleurs ou équivalents.

Pour en savoir plus ou pour interviewer le chercheur principal, veuillez communiquer avec la personne-ressource ci-dessous.

Personne-ressource pour les médias

Sitraka Raoelimanohisoa
Coordonnatrice, Communications
Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa
613-899-6760 (cell.)
sraoelimanohisoa@ottawaheart.ca

Partager