Suuronen, Erik

Sommaire 

Erik Suuronen, Ph.D., travaille comme scientifique à la Division de chirurgie cardiaque de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa, où il dirige le programme BEaTS Research. Il est également professeur agrégé en affectation multiple au Département de chirurgie de l’Université d’Ottawa (affectation principale) et au Département de médecine cellulaire et moléculaire. Membre de la Faculté des études supérieures et postdoctorales de l’Université d’Ottawa, il supervise des stagiaires aux trois cycles universitaires de même qu’au niveau postdoctoral.

Cliquez sur l’icône « CC » pour les sous-titres en français.

Parcours 

Erik Suuronen a obtenu son baccalauréat en biologie en 1996 et son doctorat en médecine cellulaire et moléculaire en 2004, les deux de l’Université d’Ottawa, puis il a enchaîné avec des études postdoctorales à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa. Sa recherche doctorale a porté sur le recours au génie tissulaire pour élaborer un modèle de la cornée, incluant les nerfs et les tissus sclérotiques voisins contenant les vaisseaux sanguins. Il prend appui aujourd’hui sur ses premiers travaux dans ce domaine pour pousser sa recherche cardiovasculaire à l’Institut de cardiologie vers la mise au point de nouveaux biomatériaux susceptibles de faciliter la réparation des lésions cardiaques.

Erik Suuronen a siégé à divers comités d’examen par les pairs de demandes de subvention, notamment pour les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC et le ministère de la Formation et des Collèges et Universités de l’Ontario. Il est régulièrement amené à passer en revue les manuscrits d’articles à paraître dans des revues scientifiques de renom et les résumés d’exposés transmis aux organisateurs d’importants congrès et colloques nationaux et internationaux. Il consacre une partie de son temps à différents comités de l’Université d’Ottawa et de l’Institut de cardiologie. En 2014, il a collaboré avec le Dr Marc Ruel à la révision d’un manuel sur le recours aux biomatériaux pour la régénération cardiaque (Biomaterials for Cardiac Regeneration) publié par les éditions Springer.

Durant ses études, Erik Suuronen a bénéficié d’un éventail de bourses et de prix de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, de l’International Foundation for Ethical Research et du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie. En 2007, il a reçu le Prix du jeune chercheur (premier finaliste) de la Société canadienne de cardiologie. En 2009, l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa lui a décerné le Prix de chercheur de l’année en sciences fondamentales, puis le Prix Robert Roberts pour l’excellence en recherche en 2021.

Intérêts cliniques et de recherche 

Les recherches d’Erik Suuronen se concentrent sur des approches fondées sur le génie tissulaire et les cellules pour concevoir de nouveaux traitements des lésions cardiaques et des cardiopathies. Il étudie entre autres le recours aux biomatériaux pour améliorer l’environnement tissulaire après une crise cardiaque ainsi l’exploitation des interactions entre les cellules et les matériaux pour mieux réparer les lésions cardiaques. Il s’intéresse aussi au méthylglyoxal, un produit toxique généré dans le cœur après une crise cardiaque. Des recherches sont en cours pour mieux comprendre le rôle du méthylglyoxal dans le remodelage cardiaque et la perte de fonction cardiaque qui s’ensuit. Des thérapies fondées sur les biomatériaux sont également en cours d’élaboration pour réduire l’accumulation de méthylglyoxal, limiter les dommages qu’il cause et mieux réparer le cœur. L’équipe d’Erik Suuronen se penche également sur les complications cardiovasculaires associées au diabète.

Publications 

Voir la liste actuelle des publications sur PubMed.

Publications choisies:

  • C. Eren Cimenci, N. J. R. Blackburn, V. Sedlakova, J. Pupkaite, M. Muñoz, B. H. Rotstein, D. A. Spiegel, E. I. Alarcon and E. J. Suuronen. Combined methylglyoxal scavenger and collagen hydrogel therapy prevents adverse remodeling and improves cardiac function post-myocardial infarction. Adv Funct Mater 2022;32:2108630.
  • S. McLaughlin, B. McNeill, J. Podrebarac, K. Hosoyama, V. Sedlakova, G. Cron, D. Smith, R. Seymour, K. Goel, W. Liang, K. J. Rayner, M. Ruel, E. J. Suuronen* and E. I. Alarcon*. Injectable human recombinant collagen matrices limit adverse remodeling and improve cardiac function after myocardial infarction. Nat Commun 2019;10:4866.
  • B. McNeill, A. Ostojic, K. J. Rayner, M. Ruel and E. J. Suuronen. Collagen biomaterial stimulates the production of extracellular vesicles containing microRNA-21 and enhances the pro-angiogenic function of CD34+ cells. FASEB J 2019;33:4166-77.
  • N. J. R. Blackburn, B. Vulesevic, B. McNeill, C. Eren Cimenci, A. Ahmadi, M. Gonzalez-Gomez, A. Ostojic, Z. Zhong, M. Brownlee, P. J. Beisswenger, R. W. Milne and E. J. Suuronen. Methylglyoxal-derived advanced glycation end products contribute to negative cardiac remodeling and dysfunction post-myocardial infarction. Basic Res Cardiol 2017;112:57.
  • B. Vulesevic, B. McNeill, F. Giacco, K. Maeda, N. J. R. Blackburn, M. Brownlee, R. W. Milne and E. J. Suuronen. Methylglyoxal-induced endothelial cell loss and inflammation contribute to the development of diabetic cardiomyopathy. Diabetes 2016;65:1699-713.
  • A. Ahmadi, S. Thorn, M. E. I. Alarcon, Kordos, D. T. Padavan, T. Hadizad, G. O. Cron, R. S. Beanlands, J. N. DaSilva, M. Ruel, R. A. deKemp and E. J. Suuronen. PET imaging of a collagen matrix reveals its effective injection and targeted retention in a mouse model of myocardial infarction. Biomaterials 2015;49:18-26.
  • N. J. R. Blackburn, T. Sofrenovic, D. Kuraitis, A. Ahmadi, B. McNeill, C. Deng, K. J. Rayner, Z. Zhong, M. Ruel and E. J. Suuronen. Timing underpins the benefits associated with injectable hydrogel therapies for the treatment of myocardial infarction. Biomaterials 2015;39:182-92.

Partager