Birnie, David

Sommaire 

David Birnie, M.D., est cardiologue-électrophysiologue, chef adjoint de la Division de cardiologie à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa et professeur titulaire à la Division de cardiologie du Département de médecine de l’Université d’Ottawa. Il codirige aussi la cellule d’innovation sur les arythmies de la région d’Ottawa.

Parcours 

David Birnie a obtenu son diplôme de médecine (M.B. Ch.B.) de l’Université de Glasgow en 1990. À l’issue de sa formation en médecine interne à l’Université d’Aberdeen, il a été fait membre du Royal College of Physicians and Surgeons (MRCP) en 1993. Une bourse de recherche lui a permis de consacrer trois années à la recherche en cardiologie à l’Université de Glasgow, où il a étudié l’immunologie de l’athérosclérose et obtenu l’équivalent d’un Ph.D. en médecine (M.D.) en 1996. De 1996 à 2001, il a poursuivi sa formation en cardiologie à l’Université de Glasgow, au terme de laquelle celle-ci lui a décerné un certificat de compétence professionnelle dans cette spécialité. Enfin, il a été boursier en électrophysiologie cardiaque à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa de 1999 à 2000. En 2002, l’Institut l’a recruté comme cardiologue-électrophysiologue et chercheur clinicien.

Le Dr Birnie est un membre fondateur et le président du comité de la recherche de la Société canadienne de rythmologie. Il préside à l’élaboration des premières lignes directrices internationales pour le diagnostic et la prise en charge de la sarcoïdose cardiaque. À l’heure actuelle, il est membre des comités d’examen par les pairs tant des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) que de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

Le Dr Birnie a bénéficié, pour les travaux auxquels il participe en tant que chercheur principal, de financement de la British Heart Foundation, de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, des IRSC et de la Fondation JP Bickell. Il détient actuellement des subventions de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, et des IRSC. Il a joué un rôle de premier plan comme cochercheur principal au sein du Réseau canadien pour la prévention des AVC mis en place par les IRSC (2013-2019).

À ce jour, le Dr Birnie a collaboré à plus de 500 présentations, articles et chapitres de monographie révisés par des pairs. L’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa lui a remis son Prix du chercheur de l’année en sciences cliniques en 2014, puis un Prix d’excellence internationale en 2016. En 2018, le Département de médecine de l’Université d’Ottawa lui a décerné un prestigieux prix de mentorat. Le Dr Birnie a été conférencier invité à de prestigieux congrès internationaux, y compris ceux de l’American Heart Association et de la Heart Rhythm Society, de même que lors d’une rencontre de la Société canadienne de cardiologie. Il a trouvé le moyen d’intégrer son passe-temps favori à ses activités professionnelles en devenant cardiologue pour le Comité consultatif médical de l’Association canadienne de soccer.

Intérêts cliniques et de recherche 

Champs d’intérêt cliniques

Le Dr Birnie est chef adjoint de la Division de cardiologie de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa. Dans sa pratique clinique, il s’intéresse surtout à tout ce qui touche l’électrophysiologie cardiaque, et notamment à la pharmacothérapie de l’arythmie, de même qu’à l’ablation par radiofréquence d’arythmies simples et complexes, y compris la fibrillation auriculaire. Il codirige par ailleurs la clinique et le programme de sarcoïdose cardiaque à l’ICUO. En tant que médecin, il s’intéresse aussi de près aux divers aspects de l’implantation de dispositifs cardiaques et du suivi des patients ainsi traités – ce qui englobe l’implantation de stimulateurs cardiaques et de défibrillateurs automatiques, de même que le traitement par resynchronisation cardiaque (TRC).

Champs de recherche

Dans le domaine de la recherche, le Dr Birnie s’intéresse plus spécialement à la sarcoïdose cardiaque, à la sélection et à l’optimisation de la thérapie de resynchronisation cardiaque pour les patients souffrant d’insuffisance cardiaque et à la quête de stratégies optimales pour réduire le risque d’AVC après une ablation de la fibrillation auriculaire.

Publications 

Voir la liste actuelle des publications sur PubMed .

Publications choisies :

Partager