Liang, Wenbin

Sommaire 

Le Dr Wenbin Liang est chercheur et directeur du Laboratoire d’électrophysiologie cardiaque à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa. Il est également professeur adjoint au Département de médecine cellulaire et moléculaire de la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa.

Parcours 

Wenbin Liang a fait ses études de médecine à Xi’an, en Chine, à la Quatrième université médicale militaire du pays. Il a par la suite obtenu un doctorat en physiologie de l’Université de Toronto (directeur de thèse : Peter Backx, Ph.D.). Avant de se joindre à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa, il a fait une formation postdoctorale sur les thérapies géniques et cellulaires appliquées aux arythmies cardiaques au laboratoire du Dr Eduardo Marbàn, au Cedars-Sinai Heart Institute de Los Angeles.

Le Dr Liang a bénéficié, pendant ses études doctorales et postdoctorales, de bourses des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), de la Heart Rhythm Society des États-Unis (classé premier par le comité de sélection) et de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada (Cœur + AVC).

En tant que chercheur indépendant, le Dr Liang a reçu de nombreuses distinctions prestigieuses, dont une Bourse de chercheur en début de carrière des IRSC (deuxième au classement, 2019), le Prix à un jeune chercheur de la Société canadienne de cardiologie (deuxième rang, 2019), le prix du meilleur résumé en électrophysiologie (Société canadienne de rythmologie, 2019), la bourse McDonald et une bourse de nouveau chercheur de Coeur + AVC (premier au classement, 2017), une bourse de nouveau chercheur du ministère de la Recherche, de l’Innovation et des Sciences (2017) et le prix de recherche Gordon K. Moe Young (premier au classement, Upstate New York Cardiac Electrophysiology Society, 2015).

Son programme de recherche actuel a reçu du financement des IRSC, de Cœur + AVC et de la Fondation canadienne pour l’innovation.

 

Intérêts cliniques et de recherche 

En recherche, le Dr Liang se consacre surtout à des études mécanistiques des cardiopathies arythmogènes dans l’espoir d’élaborer de nouveaux traitements pour l’arythmie. Parmi les techniques utilisées : transfert de gènes somatiques, cellules souches, électrophysiologie cellulaire, culture d’organes, études sur des animaux entiers et techniques de biologie cellulaire et moléculaire.

Publications 

Publications choisies :

Liste mise à jour en mars 2020

2020

2019

2018

2017

2016

2015

Earlier publications

Partager